bran

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Bran, braň, brân

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(début du XIIIe siècle) Attesté sous la forme brent « partie grossière du son », graphie encore usitée en 1771[1] ; (fin du XIIIe siècle) bran aussi avec le sens de « boue, lie » ; mot supplanté au dix-huitième siècle par son ; 1743 bran de scie « sciure » ; (1532) bren, interjection marquant le mépris dans Rabelais, Pantagruel.
Du latin vulgaire *brennus, « son » attesté sous la forme brin(n)a « son, nourriture pour chien », d’origine obscure, peut-être gaulois branno- / brenno- [2] → voir brein, « pourri » en breton, braen, « puanteur » en gallois, bréan « puant, rance » en irlandais). Le gaulois est apparenté[3] à marc (« résidu [de café, de raisin] »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bran brans
\Prononciation ?\
Du bran de blé. (1)

bran \bʁɑ̃\ masculin

  1. (Sens propre) Partie la plus grossière du son de céréale.
    • Bran de son.
    • Il vous souvient peut-être que dans ce pays le son (furfur) se nomme bren. — (Joseph de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, 1821)
    • bran de Judas, tache de rousseur au visage et aux mains.
    • bran de lin, foin de lin.
  2. (Par extension) (Figuré) Fèces[4], excrément.
    • Il se souvint tout à coup d’une vieille chronique où il avait […] accumulé des bataillons d’imprécations pétaradantes […], imitant et plagiant même, en ces débordement insensés, la phraséologie vitupérante et l’inouïssime du dénommé Léon Bloy, magicien de l’Expression, brasseur de bran, tritureur de matière fécale et orfèvre du sublime. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 81-82)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Bonaventure de Roquefort, Dictionnaire étymologique de la langue françoise, page 95, 1829, Decourchant

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

bran \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de brant.

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

bran masculin

  1. Épée, glaive.
  2. Pique, lance.

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux breton bran. Mentionné dans le Catholicon (bran). Comparez avec brân en gallois, bran en cornique, branos en gaulois (sens identique).

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté bran brini
Adoucissante vran vrini
Spirante inchangé inchangé
Durcissante pran prini
Ur vran (un corbeau)

bran \ˈbrãːn\ féminin (pluriel : brini)

  1. (Ornithologie) Corbeau.
    • Ar vran a hejas he diouaskell, kement a zroug a oa enni. — (Jakez Riou, Troiou-kamm Alanig al Louarn 2, Gwalarn, 1936, p. 15)
      Le corbeau secoua ses plumes, tant il était en colère.
    • Ar brini ivez d’ho zro a lavaras da Ivon e roent dezhañ ar galloud da zont, pa garje, e bran, ha da nijal cʼhwecʼh gwech buanocʼh evit an holl laboused a nij etre an neñv hag an douar. — (Troude ha Milin, Labous ar Wirionez ha marvailhoù all, Skridoù Breizh, 1950, p. 134)
      Les corbeaux aussi à leur tour dirent à Ivon qu’ils lui donnaient le pouvoir de se transformer, à son gré, en corbeau, et de voler six fois plus vite que tous les oiseaux qui voltigent entre le ciel et la terre.
    • Gwall lous, Aotrou, emezi, eo ho pran ; ne baouezan ket da netaat war he lercʼh, rak kac'hat, gant resped, a ra e pep lecʼh, ha zoken war ar paperennoù ma rit kement a fed outo. — (Jarl Priel, Bran ar Mezeg, in Al Liamm, niv. 77, Du–Kerzu 1959, p. 402)
      Votre corbeau, Monsieur, dit-elle, est bien sale ; je n’arrête pas de nettoyer derrière lui, car il chie, sauf votre respect, partout, et même sur les papiers auxquels vous accordez tellement d’importance.

Dérivés[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Cornique[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir le mot breton.

Nom commun [modifier le wikicode]

bran \Prononciation ?\ féminin (pluriel : bryny)

  1. (Ornithologie) Corbeau.

Slovène[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

bran \Prononciation ?\ féminin

  1. Génitif duel de brana.
  2. Génitif pluriel de brana.

Forme de verbe 1 [modifier le wikicode]

bran \Prononciation ?\

  1. Passé masculin singulier [forme en -n/-t] de brati.

Forme de verbe 2[modifier le wikicode]

bran \Prononciation ?\

  1. Participe passé passif de brati.

Déclinaison[modifier le wikicode]