Aller au contenu

cantonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Issu d’une expression utilisée par la Compagnie des Indes française pour décrire l’état d’immobilisme et d’attente imposé aux marins en escale à Canton, lors des voyages vers l’Asie. L’accès aux terres leur était interdit, et, placés sous surveillance, les marins étaient assignés à résidence sur leurs navires ou quelques îlots à l’entrée de la baie de Canton [1].

cantonner \kɑ̃.tɔ.ne\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se cantonner)

  1. (Militaire) Distribuer des troupes sur les points où elles doivent séjourner.
    • Faire cantonner des troupes.
  2. (Intransitif) (Par extension) Prendre son cantonnement pour les troupes mêmes que l’on cantonne.
    • Un cimetière a été improvisé près de l'endroit où cantonne le 13e bataillon de chasseurs alpins. Il s'élargit de jour en jour. — (Olivier Larizza, Le choix des âmes, Éditions Anne Carrière, 2008, page 33)
    • Tout en somnolant, en s'étirant, en maugréant, la nuit se passe et, à 6 heures ce matin du 20, nous débarquons à 500 m de Bussy-le-Repos où nous allons cantonner. — (Les carnets de guerre de Victor Christophe, dans Journaux de combattants et de civils de la France du Nord dans la Grande Guerre, Presses Univ. Septentrion, 1998, page 96)
    • Des souvenirs récents, qui me restaient de Besançon, où nous avions cantonné plusieurs mois, me servirent à composer l’atmosphère de ce livre et à y serrer de très près la ressemblance directe de tous les personnages… — (Francis Carco raconté par lui-même, Éditions Sansot, Paris, 2e édition, 1921p. 16)
  3. (Sens figuré) Circonscrire dans certaines limites.
    • Certaines, incapables de s'adapter à des variations extérieures de grande amplitude, seront étroitement cantonnées dans un milieu déterminé, […]. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 23)
    • …il n’est pas un de mes amis que je ne reconnusse supérieur à moi dans cette région particulière; mais leur intelligence était sans doute plus cantonnée — (André Gide, Si le grain ne meurt, 1926)
    • Une telle situation rend la survie du sarde plus difficile que jamais et condamne les sardophones a un statut de diglossie, loin du bilinguisme souhaité, dans lequel leur langue apparait cantonnée, plus que jamais, à des situations de communication limitées. — (Michel Contini, « Un sarde unitaire ? La parole est aux isophones… » dans Јужнословенски филолог, LVI/1-2, Belgrade, 2000, page 530)
  4. (Architecture) Garnir les coins.
    • Clochetons qui cantonnent la base d'une flèche d'église.#* Cet homme généreux dut être de race ancienne et catholique, digne de cantonner une croix de gueules de douze oiseaux couleur du temps. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
  5. (Héraldique) Positionner un meuble héraldique dans un canton de l’écu.
    • Cet homme généreux dut être de race ancienne et catholique, digne de cantonner une croix de gueules de douze oiseaux couleur du temps. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
  6. (Pronominal) (Militaire) Se retirer dans un lieu où l’on estime être plus en sûreté.
  7. (Pronominal) (Sens propre) (Militaire) Se retrancher, pour un petit nombre de gens qui se fortifient contre un plus grand nombre.
    • Les rebelles s’étaient cantonnés dans un coin de la province.
  8. (Pronominal) (Sens figuré) Se restreindre à une chose, ne pas vouloir en sortir.
    • D’autre part, la bourgeoisie se cantonne, toute largeur disparaît de sa vie, point de communications ; on dirait de l’eau morte qui stagne en autant de petites cruches : personne ne se voit. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • Raschi, en se cantonnant dans son rôle de commentateur, s'est attiré, lui, la reconnaissance de tous. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Ne lancez pas de nouveaux projets et cantonnez-vous aux travaux en cours. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 23 septembre 2022, page 18)

Prononciation

[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références

[modifier le wikicode]
  1. (français) Musée de la Compagnie des Indes de Lorient, Les comptoirs européens et américains en Chine sur https://musee.lorient.bzh. Consulté le 19/06/2021