casuel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin casualis.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin casuel
\ka.zɥɛl\
casuels
\ka.zɥɛl\
Féminin casuelle
\ka.zɥɛl\
casuelles
\ka.zɥɛl\

casuel \ka.zɥɛl\

  1. (Peu usité) Qui se produit par suite de tel ou tel cas.
  2. (Droit) Qualifie la condition qui dépend du hasard, non de la volonté du créancier ou du débiteur.
  3. (Droit d’Ancien Régime) (Histoire) Qualifiait les droits, qui, sous l’Ancien Régime, donnaient des profits fortuits, dans les fiefs, comme le droit d’aubaine, etc.
  4. (Grammaire) Qui se rapporte aux cas des mots déclinés.
    • Les flexions casuelles.
  5. (Rare) Occasionnel.
  6. (Ouest de la France) Fragile, cassable. [1] [2] [note : au Québec on parle d'une santé casuelle] [Ce régionalisme essentiellement nantais est souvent considéré comme fautif par les puristes de la langue française) [3].
    • Elle attachait de longs crins à quelques pièces de vaisselle casuelle,[...]. — (Walter Scott, Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (traduction de ) La démonologie, Éd.Furne, Pagnèrre, Perrotin, Paris 1863)
    • Mais on a donné, par abus, le sens de fragile, la porcelaine est casuelle, au lieu de dire la porcelaine est fragile. C'est une mauvaise locution qu'il faut éviter. — (Jean-Charles Laveau, Dictionnaire synonymique de la langue française, Éd. Alexis Eymery, Paris 1826)
    • CASUEL. — FRAGILE. Je n'aime pas a employer la porcelaine , parce qu'elle est trop fragile, et cela devient coûteux. Casuel en ce sens n'est pas français, quoique l'Académie l'indique comme populaire. — (Benjamin Legoarant, Nouvelle orthologie française, Éd. Manssut fils, Paris 1832)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
casuel casuels
\ka.zɥɛl\

casuel \ka.zɥɛl\ masculin

  1. Revenu variable suivant les circonstances, que l’on retire d’un office ou d’un emploi, par opposition au revenu, au gain fixe.
    • Mais il jouissait de tels avantages : chauffé à son aise, et gratis, éclairé de même ; avec le secrétariat de la mairie, la trésorerie de la Caisse d’Épargne, les arpentages, la chasse, son jardin, ses tenderies, son casuel était copieux. Il ne gagnait guère moins que son inspecteur primaire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Elle ne dédaignait pas d'ajouter quelque casuel à la petite rente que lui servait la famille de ses anciens maîtres en allant de temps en temps visiter le linge du curé ou de quelque autre personnalité marquante du monde clérical de Combray.— (Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, tome 1 : Du côté de chez Swann, Première partie: Combray, 1913)
  2. (En particulier) (Religion) Recueil de rétributions perçues par un ecclésiastique à l’occasion de cérémonies ou d’administration de sacrements : baptême, mariage, sépulture, bénédiction, messe, etc.
    • L’évêché de Digne, quinze mille francs de fixe, dix mille francs de casuel, total, vingt-cinq mille francs. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • casuel sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]