conversation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin conversatio (« fréquentation »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
conversation conversations
\kɔ̃.vɛʁ.sa.sjɔ̃\
Une conversation.

conversation \kɔ̃.vɛʁ.sa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action pour deux ou plusieurs personnes de discuter ensemble dans une optique dénuée de confrontation.
    • Bien écouter et bien répondre est une des plus grandes perfections que l’on puisse avoir dans la conversation. (François de La Rochefoucauld, Réflexions ou sentences et maximes morales)
    • Une conversation s'établit alors entre la marquise et le jeune homme, qui, suivant l'usage, abordèrent en un moment une multitude de sujets : la peinture, la musique, la littérature, la politique, les hommes, les événements et les choses. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • À de certains instants, la conversation de ceux-ci s'animait, puis, pendant de longs intervalles, ils restaient silencieux, interrogeant la mer, songeant à l'avenir. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Dans le wagon où nous nous empilâmes, la conversation — si tant est qu’on puisse appeler conversation un tel échange de cris discords, qui rappelaient ceux de l’urus, du cerf élaphe, de l’ours brun et du lœmmergejer, — en vint sur les braconniers. (Octave Mirbeau, Paysage d’hiver, dans La vache tachetée, 1918)
    • Et les deux hommes, s’étant enquis cordialement de leur santé respective, parlèrent de la pluie et du beau temps, puis transportèrent la conversation sur divers autres sujets d’un intérêt tout aussi palpitant ; […]. (Louis Pergaud, Un renseignement précis, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Un monsieur et une dame passent devant moi, interrompant leur conversation pour que je ne les entende pas, comme s’ils me refusaient l’aumône de ce qu’ils pensent. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Les hors-d’œuvre disparaissaient avec les banalités d'une conversation qui attend le dessert pour se dessiner. (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p. 88)
    • Les conversations à propos de mariages, moi je n'ai jamais su comment les orienter, ni comment en sortir. (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)
    • La Renaissance voyait dans la conversation un heureux moyen de détourner les inclinaisons presque toujours violentes de l'homme et de promouvoir une conciliation pacifique des esprits. À travers le jeu des tentatives, des hypothèses, des conjectures enfin – jeu au sein duquel il ne doit y avoir aucun perdant, ce qui le distingue du dialogue antique dominé par la dialectique – l'objectif est de parvenir à un accommodement qui illustre la vie sociale. [...] Dès lors, la conversation va se distinguer de la démonstration par le fait qu'elle ne s'arroge jamais cette prétention de savoir avec certitude [...]. La qualité principale dans la conversation est, selon Castiglione, la sprezzatura, la désinvolture, une manière de faire et de dire empreinte de détachement, contraire en tout à l'affectation. (Charles Le Blanc, Le complexe d'Hermès, Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, p. 135)
  2. (Mobilier) Meuble constitué de deux fauteuils en sens inverse destinés à converser. Lorsque ceux-ci sont attachés entre eux en forme de S, il s'agit d'un confident, lequel peut d'ailleurs comprendre aussi trois sièges.
  3. (Informatique) Échange d’informations entre au moins deux individus au travers des canaux IRC.
    • Manon aime bien discuter avec ses amis le soir sur son ordinateur. Elle connait bien comme eux tous les lol, mdr et autres smileys/émoticônes. Elle utilise Windows Live Messenger et arrive à suivre une dizaine de conversations sans problème. (Zythom, Dans la peau d'un informaticien expert judiciaire, vol. 3 : Le dernier maillon, Lulu.com, 2012, p. 162)
    • Au vu de la consternante banalité des conversations électroniques sur le réseau social, un constat s'impose : le facebookien rejoint dans le néant de l'humain les candidats des émissions de téléréalité. L'exhibitionnisme du vide y triomphe. (Robert Redeker, Egobody: la fabrique de l'homme nouveau, Fayard,, 2010 p. 161)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin conversatio (« fréquentation »)

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
conversation
\kɔn.və.ˈseɪ.ʃ(ə)n\
conversations
\kɔn.və.ˈseɪ.ʃ(ə)nz\

conversation \kɔn.və.ˈseɪ.ʃ(ə)n\

  1. Conversation.

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]