cueillir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Xe siècle) Du latin colligere (« recueillir, rassembler » → voir con- et legere). L’infinitif cueillir doit son radical aux formes accentuées de l’ancienne diphtongue -ue- issue de \ɔ\ ouvert dont la prononciation a évolué jusqu’à \œ\ (pour un exemple semblable voir cor qui a fait cuer en ancien français puis cœur), et sa terminaison -ir à une réfection analogique (d’après le parfait coilli).

Verbe [modifier le wikicode]

Une femme cueille des fleurs (tableau de DeScott Evans)

cueillir \kœ.jiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Détacher des fruits, des fleurs, des légumes de leurs branches ou de leurs tiges.
    • Les deux couples riaient, bavardaient, cueillaient des fleurs, se cajolaient et se mignotaient, luttaient et se roulaient sur l’herbe, et les jeunes filles fumèrent des cigarettes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 55 de l’éd. de 1921)
    • (Absolument)On avait cueilli autour de l’église et dans le cimetière. Maigrement fruités les arbres donnèrent moins d’une demi-hottée chacun ; mais quelle graine ! Nourrie du suc des Trépassés, ronde comme une prunelle. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (Figuré) Cueillir des palmes, cueillir des lauriers, remporter des succès, des victoires.
  2. (Figuré) Prendre.
    • Ce fut, en ce temps de relative splendeur, qu’un soir de bombe, à Montparnasse, il cueillit Geneviève à une table de café. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 29-30)
    • Cueille ce triste jour d’hiver sur la mer grise — (Valery Larbaud, Carpe Diem)
    • Cueillir un baiser sur les lèvres de sa bien aimée.
  3. (Figuré) (Familier) Arrêter un coupable par surprise au moment où il se croyait hors d’atteinte.
    • Comme on l’avait à l’œil pour un vol de soieries, on a été le cueillir doucement à la sortie du spectacle. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. III, Série noire, Gallimard, 1956, p. 25)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus cueillir figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : champignon, cueillette, framboise, fruit, légume.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • \kœ.jiʁ\
  • Québec (populaire) : \kœ.jɪ(ː)ɾ\
  • Québec (Montréal) : écouter « cueillir [kœ.jiːʁ] »

Références[modifier le wikicode]