démonter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Composé de monter avec le préfixe antonymique dé-.

Verbe[modifier]

démonter \de.mɔ̃.te\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se démonter)

  1. Arrêter le mouvement d’un mécanisme, qui a ensuite besoin d’être remonté.
    • La pendule est démontée et aussi d’un mécanisme qui commence à se détraquer, à ne plus aller aussi bien qu’auparavant.
    • Mon réveille-matin se démonte.
  2. (Figuré) (Familier) Perdre le contrôle.
    • Une personne démontée, dont l’énergie morale a disparu.
  3. Défaire pièce par pièce ce qui formait un tout.
    • Démonter une machine.
    • Démonter une armoire.
    • (Par extension) Démonter une pendule, une montre, des diamants, des pierreries.
    • Démonter un canon : l’ôter de dessus son affût.
  4. (Par extension) Détraquer, mettre hors d’usage.
    • Démonter une batterie.
    • En deux heures, on démonta toutes les batteries des ennemis.
  5. (Figuré) Déconcerter, mettre hors d’état d’agir, de répondre.
    • Cette objection le démonta tout à fait.
    • Il fut démonté dès le premier argument.
  6. (Pronominal) Se dit d’une personne qui perd son sang-froid, sa présence d’esprit, qui n’est plus maîtresse d’elle-même.
    • À cette question l’accusé se démonta.
  7. (Pronominal) (Par analogie) Faire preuve de mouvements désordonnés, bouleversés.
    • Une mer démontée, une mer bouleversée par la tempête.
  8. (Équitation) Jeter, en parlant du cheval, un cavalier à terre.
    • Son cheval fit un brusque écart et le démonta.
    • La plupart des hommes de Concini étaient démontés ; trois ou quatre gisaient sur la route ; les autres reculèrent... (Michel Zévaco, Le Capitan, ch. I, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  9. (Équitation) Faire descendre, forcer à descendre de cheval.
  10. Il se dit particulièrement des troupes à cheval auxquelles on fait faire le service à pied dans quelque occasion extraordinaire.
    • Démonter de la cavalerie.
    • On démonta des régiments de cuirassiers.
  11. (Par extension) Ôter le commandement, rétrograder.
    • Démonter un capitaine de vaisseau : lui ôter le commandement du vaisseau qu’il montait.
  12. (Vulgaire) Posséder, prendre sexuellement.
    • Cette femme, je vais la démonter.
  13. (Familier) Être dans le mal, avoir bu trop d’alcool ou consommé de drogue.
    • Il a trop bu, il est complètement démonté.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]