grès

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : gres, greš

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1223) De l'ancien bas vieux-francique greot (« gravier »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
grès
\ɡʁɛ\

grès \ɡʁɛ\ masculin invariable

  1. (Géologie) Roche sédimentaire détritique formée par l’agglomération de nombreux petits grains unis par un ciment naturel de composition variable (siliceux, calcaire, etc.).
    • La Société, après avoir donné un souvenir à ces antiques paroisses, a visité l'église d’Hartennes. Cet édifice, bâti en grande partie en grès qui abondent sur ce terroir, aurait un aspect assez triste, s'il ne rachetait ce défaut par un portail de la Renaissance, en pierres de taille, décoré d'une assez jolie rosace et portant des écussons et des salamandres fantastiques. — (Abbé Pécheur, « Excursion de la Société », dans le Bulletin de la Société historique et scientifique de Soissons, 6e séance : jeudi 9 juin 1859, vol. 13, Soissons : à la Société & Paris : chez Victor Didron, 1859, p. 52)
    • Constituées par des assises marneuses de coloration variable alternant avec des calcaires dolomitiques plus ou moins compacts, des grès ou même du gypse, les collines du Keuper présentent des flancs à pente raide, parfois ravinés par les eaux. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 14)
    • C’est en apparence un simple monolithe de grès étiqueté K-127 sur lequel est gravé un très vieil acte de vente faisant référence à des esclaves, cinq paires de bœufs et des sacs de riz blanc.... Pourtant, la date mentionnée, « 605 de l’ère çaka », en ferait rien de moins que la plus ancienne mention connue de notre zéro ! — (Sur les traces du premier zéro... de Bernadette Arnaud le 21 janvier 2017 pour Sciences et avenir)
  2. Abrasif obtenu avec de la poudre de roche de grès.
    • Frotter un métal au grès.
  3. Glaise mêlée de sable fin, et dont on fait des poteries.
    • Il mangeait une maigre et puante pitance, faite de créton et d’eau sale qu’on lui apportait le matin, dans une écuelle de grès ébréché. — (Octave Mirbeau, La mort du chien )
  4. (Par extension) Poterie confectionnée avec cette terre.
    • Des grès flambés. — Une collection de grès anciens.
    • Le garçon arrivait, emportait les grès vides et en rapportait d'autres. — (Georges Perec, Les choses, Julliard, 1965)
  5. (Sériciculture) Matière agglutinante retenant les filaments collés entre eux, et que l’on détruit par le décrusage afin de permettre le dévidage du cocon.
  6. (Chasse) Canines supérieures du sanglier mâle, vis-à-vis les défenses.
    • L'un des bleus gît dans une "tousque" de roseau, le sanglier l'a tué d'un seul coup de grès à la gorge... — (Sanglier : la battue au Conservatoire, in Le Chasseur français, juillet 2015)

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

En sériciculture

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus grès figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre, soie.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « grès [ɡʁɛ] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]