parce que

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : parceque

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Agglutination partielle de la locution constituée de par et de ce que, et qui a remplacé l’ancien français pour ce que, qui a même sens.

Locution conjonctive [modifier]

parce que \paʁs.kə\ ou \paʁ.sə.kə\

  1. Sert à marquer la raison de ce qu’on a dit, le motif de ce qu’on a fait, la cause d’un événement.
    • Les historiens de la philosophie me paraissent avoir été très hostiles à Xénophon parce qu’il est trop vieux Grec; Platon leur convient mieux parce qu’il est plus aristocrate, et par suite plus détaché de l’économie. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, note en bas de p. 344)
    • Ce n’est pas parce qu’on s’habille en L.A. Gear et qu’on s’injecte de la silicone qu’on est plus porté sur le crime que le reste de la population. — (Kyra Davis, Sexe, meurtres et cappuccino, Harlequin, 2007)
  2. (Familier) (Interrogation) Pourquoi ? Note d’usage : C’est une invitation à faire une phrase débutant par parce que.
    • — Pardonnez-moi, mon père, dis-je alors, mais je ne partirai pas.
      Parce que ?
      — Parce que j’ai déjà l’âge où l’on n’obéit plus à un ordre.
      — (Alexandre Dumas fils, La Dame aux camélias, XX, 1848)
  3. (Familier) Marque le refus ou l’impossibilité de réponse à un pourquoi.
    • « Mais plaire comment ? plaire… ? plaire pourquoi ? » demanda opiniâtrement le petit boutiquier, qui était sans doute un de ces raisonneurs si communs, incapable de s’élever jusqu’à la logique de l’Absurde.
      « Parce que ! parce que ! » répliqua la Fée courroucée, en lui tournant le dos.
      — (Charles Baudelaire, Les Dons des fées, 1869)

Variantes[modifier]

Abréviations[modifier]

Quasi-synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]