ramage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : ramagé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1270) Du latin ramus, branche et dérivé (vers 1160) de l’ancien français ram, raim, raion «branche » (→ rameau) avec le suffixe -age, comme feuillage de feuille.[1] (XIIe siècle) Utilisé adjectivalement dans le sens de « branchu ». Le sens de « chant des oiseaux dans les rameaux » apparaît en 1549, celui de « discours » en 1588, celui de « motif de rameaux » en 1611.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ramage ramages
\ʁa.maʒ\

ramage \ʁa.maʒ\ masculin

  1. (Vieilli) Rameaux, branchages.
  2. Motif de rameaux, de branchages, de feuillages, de fleurs sur une étoffe.
    • Les deux Pompes semblaient s’être taillé des accoutrements étranges au milieu de vieux rideaux de fenêtre, ces vieux rideaux à ramages datant de la Restauration. — (Guy de Maupassant , La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 24.)
    • Le palier est long et étroit, le mur est tendu d’une imitation de tapisserie à ramages vert sombre où brille le cuivre d’une applique à gaz. — (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Elles sont veuves, sûrement. Elles ont souvent les cheveux presque mauves, trop frisés, des tailleurs à ramages beiges ou bien lilas, des poignets à gourmette, mais pas de gourmette. — ( Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, p. 25.)
  3. Chant des petits oiseaux qui se tiennent dans les rameaux.
  4. Discours dénué de sens.
    • Et pour vous soulager un peu de ce ramage barbare des grammairiens ; souffrez que je m’arrête un moment sur le merveilleux de cette importante machine qu’on appelle une langue. — (Denis  Diderot, Les bijoux indiscrets, 1818)
  5. (Familier) (Figuré) Babil des enfants.
  6. (Histoire) Droit de faire du bois dans les forêts privées et publiques.
    • Je fais du ramage dans les forêts privées et publiques. — (Denis Diderot)
  7. (Anthropologie) Groupe de parenté d’agrégation mélangeant l’organisation lignagère de telle sorte qu’il en résulte un système non unilinéaire.

Synonymes[modifier le wikicode]

Chant des oiseaux :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe ramager
Indicatif Présent je ramage
il/elle/on ramage
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je ramage
qu’il/elle/on ramage
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
ramage

ramage \ʁa.maʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de ramager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ramager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de ramager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de ramager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de ramager.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Alain Rey, Dictionnaire Historique de la langue française, 2009

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin ramus (« branche ») et dérivé (vers 1160) de l’ancien français ram, raim, raion « branche » (→ rameau) avec le suffixe -age, comme feuillage de feuille).

Adjectif [modifier le wikicode]

  1. Touffu, qui a beaucoup de rameaux.
  2. Branchier, sauvage : en parlant d’oiseaux, mais aussi d’animaux.
    • L’esprevier, est dit branchier ou ramage pour ce que, quant il soit pris, il vole sur les raineaux ou sur les branches
    • Le cors ot bel et gent ot treitis visage
      Les ieuz vers en la teste comme faucon ramage.
      — (Baudouin van den Abeele, La Fauconnerie dans les lettres françaises du XIIe au XIVe siècle)
  3. (Figuré) Sauvage.
    1. Grossier, mal élevé, tenu à l’écart. « une fille ramage », qui vit à l’écart du monde.
      • Et estaient en grand multitude toutes jeunes rudes gens, ramages et de legiere teste — (Chastel, Chro. III, 99)
    2. Sylvestre et simple.
  4. Qui a ses bois, sa ramure.
    • Un cerf ramage.

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844
  • Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

ramage \Prononciation ?\ masculin

  1. Ramée, branchage.

Adjectif [modifier le wikicode]

ramage \Prononciation ?\ masculin

  1. (Fauconnerie) Branchier.