rattraper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Préfixe r- avec le verbe attraper.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

rattraper /ʁa.tʁa.pe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Reprendre ; ressaisir.
    • On a rattrapé ce prisonnier.
    • Je suis une maîtresse de maison désastreuse, mais je rattrape le coup en mettant tout en place à la one again. (Adama Mané, Rêveuse... en sursis, Les Éditions Numeriklivres, 2012)
  2. (Figuré) (Familier) Rejoindre quelqu’un à qui on a laissé prendre les devants.
    • Un magnifique paquebot danois, le « Oscar II », couvert de monde, nous rattrapa et changea de route pour passer à proximité de Rockall. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Allez toujours devant, je vous aurai bientôt rattrapé.
    • Cet enfant a si bien travaillé depuis sa maladie qu’il a rattrapé ses camarades.
  3. Regagner ce qu’on avait perdu.
    • Il avait perdu d’abord cinq cents francs, mais il les a rattrapés.
    • On ne peut pas toujours rattraper le temps perdu.
    • Il a rattrapé le mot imprudent qui lui avait échappé.
  4. (Absolument) et (Figuré) Attraper de nouveau, attraper une seconde fois.
    • Quand un renard s’est échappé d’un piège, il est bien rare de l’y rattraper.
    • Il avait déjà perdu beaucoup d’argent dans cette maison de jeu ; comment s’y est-il laissé rattraper ?
  5. (Familier) Piéger, tromper de nouveau. (Par extension) Faire prendre des risques.
    • On ne m’y rattrapera plus.
    • Bien fin qui m’y rattrapera.

se rattraper transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se retenir, se raccrocher.
    Il s’est rattrapé à une branche.
  2. (Figuré) Atténuer, compenser une erreur, une faute qu’on était en train de commettre.
    Il allait faire un impair, mais il s’est adroitement rattrapé.
  3. Se dédommager, regagner ce qu’on a perdu.
    Longue marche dans le brouillard. Le régiment tousse, moins la compagnie du lieutenant Viard, où la toux est punie et où les soldats se rattrapent sur l'éternuement. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    Il avait perdu une grosse somme d’argent, mais il s’est presque entièrement rattrapé.
    J’ai laissé passer beaucoup de temps ; je vais me rattraper en travaillant davantage chaque jour.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]