sceller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin sigillare avec évolution parallèle à sceau, du latin sigillum.

Verbe [modifier le wikicode]

sceller \se.le\ ou \sɛ.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Marquer d’un sceau.
    • Le prieur s’assit et rédigea à son aise une épître à Brian de Bois-Guilbert, et, ayant soigneusement scellé les tablettes, il les donna au juif en lui disant : … — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Droit) Apposer, appliquer, par autorité de justice, les scellés à une porte, à une armoire, etc., pour empêcher d’en rien enlever.
    • Dès qu’il fut mort, le juge de paix alla chez lui sceller son coffre-fort, ses armoires.
  3. (Maçonnerie) Arrêter, fixer l’extrémité d’une pièce de bois ou de métal dans un mur, dans la pierre ou le marbre, avec du plomb, du plâtre, du mortier, etc.
    • Sceller des gonds, des crampons, des crochets dans une muraille ; les sceller en plomb.
    • Sceller avec du mortier.
    • Sceller des pavés.
  4. Fermer hermétiquement.
    • Sceller une bouteille, une fiole, un tube.
  5. (Figuré) Confirmer, affermir.
    • Ils dînèrent tous ensemble pour sceller leur réconciliation.
    • Par comparaison les trois hommes constatèrent qu’ils avaient plusieurs batailles célèbres en commun. C’est le genre de découverte qui scelle les amitiés et entretient les conversations. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 166)
  6. (Québec) Jointoyer, appliquer un scellant.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]



Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]