abus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : abús, Abus

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin abusus de abuti, « utilisation, user complètement de, détourner de son usage »

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Invariable
abus
/a.by/

abus /a.by/ masculin

  1. Usage mauvais, excessif de quelque chose.
    • L’abus qu’il a fait de ses richesses, de ses forces, de sa santé, de son autorité.
  2. (Absolument) Désordre, usage pernicieux.
  3. (Droit)
  4. Erreur.
    • Voilà un étrange abus.
    • C’est par abus qu’on a pu soutenir une telle opinion.
    • C’est souvent commettre un abus de compter sur la justice des hommes. En ce sens, il a vieilli.
    • un abus de langage.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin abusus, participe passé de abutor.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

abus /Prononciation ?/

  1. Abusé, stupéfait.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (abus)

Mualang[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

abus /Prononciation ?/

  1. Cendre.

Références[modifier | modifier le wikitexte]