accommodement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir accommoder et -ment.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
accommodement accommodements
/a.kɔ.mɔd.mɑ̃/

accommodement /a.kɔ.mɔd.mɑ̃/ masculin

  1. Accord que l’on fait d’un différend, d’une querelle.
    • Car certains se refusent à penser que cette transigeance fût nécessaire; tous ces accommodements leur paraissent autant de défaites. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S. -1936)
  2. Moyens des expédients qu’on trouve pour concilier les esprits, terminer les affaires ou satisfaire sa conscience.
    • Privé de tout accommodement, de ses fards, de ses sourires et de ses ruses, le vice a peu de chance de séduire la vertu la plus chancelante. (Francis Carco, Images cachées, 1929, préface 3e édition, 1929)
    • Mais c'est ainsi que, progressivement, l'impulsion première s'engourdit, se perd, que le regard cesse de se diriger à l'avant. […]. Mais d'accommodement en accommodement, l'entreprise se compromet. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S. -1936)
    • Sous le régime de la constitution, comme sous l’autorité absolue, elle ne se relâcha en rien de ses prétentions, et ne voulut entendre à aucun accommodement ; […]. (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  3. (Cuisine) Façon dont on accommode un plat.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • accommodement raisonnable
  • C’est un homme d’accommodement, de facile accommodement. — Il est aisé de s’entendre, de s’accorder avec lui.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]