ciboire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin ciborium.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ciboire ciboires
/si.bwaʁ/
Un ciboire en argent doré et émail, château d’Écouen (95), origine Saragosse, vers 1620.

ciboire /si.bwaʁ/ masculin

  1. (Liturgie catholique) Coupe sacrée où l’on conserve les hosties pour la communion des fidèles.
    • À l’aide d’un de ces instruments, il ouvrit le tabernacle, en tirant d’abord le saint-ciboire, magnifique coupe de vieil argent, ciselée sous Henri II, puis un ostensoir massif. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • On aspergea d’eau bénite les draps du lit ; le prêtre retira du saint ciboire la blanche hostie ; et ce fut en défaillant d’une joie céleste qu’elle avança les lèvres pour accepter le corps du Sauveur qui se présentait. (Gustave Flaubert, Madame Bovary : mœurs de province)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Interjection[modifier | modifier le wikicode]

ciboire /si.bwaʁ/

  1. (Québec) (Vulgaire) Juron manifestant la colère ou l’indignation.
    • Et une fois de plus sa voix s’élevait en jurons et en plaintes : Je te dis que je t’aurai… ah ! Ciboire !. (Louis Hémon, Maria Chapdelaine : récit du Canada français)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]