calice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : calicé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) Du latin calix (« pot, vase, marmite, calice »).
(Nom 2) Du latin calyx (« enveloppe de la fleur, écorce du fruit, écaille »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
calice calices
/ka.lis/
Un calice.

calice /ka.lis/ masculin

  1. (Religion) Dans la religion catholique, vase sacré dans lequel est consacré le vin, à la messe.
    • J’ai dit la messe dans le calice de saint Charles portant cette devise : qui sitit, veniat ad me et bibat, ne ultra sitiat. (Mgr Dupanloup, Journal intime)
    • Le prêtre ouvrit le calice ; il prit entre ses deux doigts une hostie blanche comme la neige, et s’approcha d’Atala, en prononçant des mots mystérieux. (Chateaubriand, Atala, 1801)
    • Le prêtre se répand en génuflexions. Le voilà qui élève le calice, très haut, figé dans sa chasuble : […]. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.249)
  2. (Figuré) Boire le calice : souffrir quelque chose de pénible, de douloureux.
    • Il est aussi des femmes qui, par un autre genre d’héroïsme que celui de la résignation, boivent le calice de l’humilité et tendent la main pour sauver leur mari, leur amant, leurs enfants surtout. (George Sand, Histoire de ma vie)
  3. (Anatomie) Partie du rein véhiculant l’urine.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
calice calices
/ka.lis/

calice /ka.lis/ masculin

  1. (Botanique) Enveloppe extérieure de la fleur, composée de sépales.
    • Ainsi la fleur de l’hémérocalle, qui referme son calice pendant la nuit, ne répand ses parfums qu’aux premiers rayons de la lumière. (François-René de Chateaubriand, Natchez)
    • Oh ! la terre, - murmurai-je à la nuit, est un calice embaumé dont le pistil et les étamines sont la lune et les étoiles ! (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Interjection[modifier | modifier le wikitexte]

calice /kɑːlis/

  1. (Québec) (Vulgaire) Juron, sacre manifestant la colère ou l’indignation.
    • Calice, encore le téléphone qui sonne !
    • (Suivi de de, pour qualifier un nom) Si au moins tu te renouvelais de temps en temps, ça ferait changement, mais non. Toujours les mêmes mots, toujours la même calice d'affaire! (Patrick Senécal, Aliss, Éditions Alire, Québec, 2000, p. 374.)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Italien[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin calix.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
calice
/ka.ˈli.t͡ʃe/
calici
/ka.ˈli.t͡ʃi/

calice /ka.ˈli.t͡ʃe/ masculin

  1. Coupe, calice, gobelet.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

calice /Prononciation ?/

  1. Ablatif singulier de calix.