homme de paille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Composé de homme, de et paille.

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
homme de paille hommes de paille
/ɔm də paj/
Ne vous fiez jamais aux apparences : ceci n'est pas un homme de paille.

homme de paille /ɔm də paj/ masculin

  1. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Prête-nom ; contractant ou acheteur supposé ; homme qu’on fait intervenir dans une affaire où il n’a pas d’intérêt personnel et où il agit non pour lui, mais pour le compte d’un autre.
    • Diard accaparait et revendait les sucres, il vendait des places, il eut la gloire d'inventer l’homme de paille pour les emplois lucratifs qu'il était nécessaire de garder pendant un certain temps avant d'en avoir d'autres. (Honoré de Balzac, Le contrat de mariage, édition des Oeuvres illustrées de Balzac, Paris : Michel Levy frères, 1867, p.29)
    • Des commanditaires, s'immisçant dans l'administration sous le voile d'un mandat ou d'un louage d'ouvrages, mettaient à la gérance un homme de paille, un valet, et renversaient par là toutes les combinaisons de la commandite. (Raymond-Théodore Troplong, Commentaire du contrat de société en matière civile et commerciale, Bruxelles : Meline, Cans & Cie, 1843, vol. 2, p.162)
  2. (Rhétorique) Technique consistant à présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée avant de la réfuter.
    • Le sophisme de l'homme de paille, très couramment pratiqué par les responsables politiques, consiste à réfuter une thèse indûment attribuée au contradicteur. (Christian Godin, La Philosophie pour les nuls, 2007)

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]