manuscrit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin manu scriptus (« écrit à la main »), mot-valise. Au XIe siècle, le latin médiéval manuscriptum désigne un acte rendu fiable par sa signature et un document écrit de la propre main de son rédacteur.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin manuscrit
/ma.nys.kʁi/
manuscrits
/ma.nys.kʁi/
Féminin manuscrite
/ma.nys.kʁit/
manuscrites
/ma.nys.kʁit/

manuscrit /ma.nys.kʁi/

  1. Qui est écrit à la main, par opposition à ce qui est imprimé, ou copié à la machine.
    • Il y a dans cette bibliothèque dix mille volumes imprimés ou manuscrits.
    • Pièce, copie, lettre manuscrite.

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
manuscrit manuscrits
/ma.nys.kʁi/
Manuscrit d’un poème.

manuscrit /ma.nys.kʁi/ masculin

  1. (Édition) Écrit, par opposition aux imprimés ou aux photocopies.
    • Il avoue que son respect pour l’ancien manuscrit est allé jusqu’à imprimer plusieurs passages qu’il ne comprenait plus lui-même. (Stendhal, De l’Amour, 1re préface de 1826)
    • Sa première préoccupation ce fut de collationner tous les manuscrits du Talmud qu’il put se procurer, afin de s’assurer d’un texte correct. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (En particulier) Écrit précieux par leur ancienneté, ou par leur objet, ou par leur matière et leur rareté.
    • Le manuscrit trouvé sur le corps de Pétéménon, fils de Cléopâtre, était placé entre les premiers tours des bandelettes, mais de manière à être visible lorsqu’on ôtait le couvercle du sarcophage peint qui renfermait la momie proprement dite. (Frédéric Cailliaud, Voyage à Méroé, au fleuve Blanc, au-delà de Fâzoql, t. 4, 1827, p. 27)
  3. (En particulier) Version originale d’une œuvre de l’esprit.
    • C'est là que j'ai cherché la véritable orthographe du manuscrit original, tel qu'il fut exécuté sous les yeux de Joinville par un des clercs de sa chancellerie. C'est là que je crois avoir retrouvé sa langue, exempte de toutes les altérations qu'y ont introduites des copistes d'un autre temps et d'un autre pays. ( Natalis de Wailly, Mémoire sur la langue de Joinville, Paris : librairie A. Franck, 1868, p.3)
    • Un éditeur […] lui proposa de rafistoler les manuscrits d’un grand faiseur feuilletonnesque. […]. Henri se mit à la besogne, remania l’infâme et crasseuse foutaise du romancier célèbre, pimenta cette ratatouille sans goût. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p. 32)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]