ajoutage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (1752) De ajouter avec le suffixe -age. Ce mot connait plusieurs variante du fait de la contamination réciproque entre ajouter et ajuster proches sémantiquement, ils dérivent tout deux du latin juxtare, et phonétiquement, ainsi qu’à une confusion sémantique entre les suffixes -age, désignant l’objet, et -oir, désignant sa fonction.
(Nom 2) (Siècle à préciser) De ajouter avec le suffixe -age.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ajoutage ajoutages
\a.ʒu.taʒ\

ajoutage \a.ʒu.taʒ\ masculin

  1. Tuyau court qu’on adapte à un orifice d’écoulement pour en accroître ou en modifier le jeu.
    1. (Fontainerie) Pièce de cuivre conique ou cylindrique, que l'on visse sur un écrou soudé au bout d'une souche de tuyau pour former et conduire différents jets d'eau.
  2. (Chimie) Tuyau permettant de relier deux appareillages.
  3. (Chimie) Objet de tuyauterie qui permet de condenser un élément présent dans le milieu qui le transporte.
    • À la base de ce dernier, se trouve latéralement un tuyau de cuivre d e d’un centimètre de diamètre et de deux décimètres de long, y compris un ajoutage en bois, par lequel on souffle pour activer la combustion. — (Louis Vivien, Journal de la Société impériale et centrale d'horticulture de France, Société d'horticulture de Paris, 1828, page 138)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ajoutage ajoutages
\a.ʒu.taʒ\

ajoutage \a.ʒu.taʒ\ masculin

  1. Chose ajoutée à une autre.
    • Ce n'est pas encore ce style uni de porphyre sans un interstice, sans un ajoutage. — (Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve, 1954)
    • Le chapiteau ionique est un chapiteau dorique orné, sur l’échine duquel se trouve placé un ajoutage de volutes, canal et coussin, ajoutage qui se retrouve d'une manière semblable au bord supérieur des autels, des cippes et d’autres monuments, et qui sans doute est né de l’imitation de cornes de béliers suspendues. — (M.P. Nicard, Nouveau Manuel d’Archéologie,Encyclopédie de Roret, 1841, page 46)
    • [...] quand, par la suite de la fermentation, toute la masse se soulève, se gonfle et surpasserait les bords du trempoir sans l’ajoutage de planches dont on l’a surmonté. — (Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent, Dictionnaire classique d'histoire naturelle, édité chez Rey et Gravier, 1826, page 531)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « ajoutage [Prononciation ?] »

Références[modifier le wikicode]