déshabiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(fin xive siècle) → voir dés- et habiller

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

déshabiller /de.za.bi.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Dépouiller (quelqu’un) des habits dont il est vêtu.
    • Emmené à la Kommandantur de Tergnier, j’y fus complétement déshabillé, fouillé, bousculé, traité d’espion […] (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p. 30)
    • Déshabiller un malade pour le mettre au lit.
  2. (Figuré) Révéler par des propos médisants les défauts, les vices des autres.
    • Déshabiller son prochain.

se déshabiller pronominal (conjugaison)

  1. Enlever ses vêtements.
    • Les hommes se déshabillent pour se laver et font la queue aux pompes ; la plaisanterie habituelle est d’éclabousser Ragueton, qui a des pantoufles en tapisserie. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il se déshabilla en hâte, se blottit sous les couvertures. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, 1930)
  2. (En particulier) Enlever ses vêtements de fonction, en parlant d’un ecclésiastique qui quitte ses vêtements sacerdotaux, d’un avocat, d’un magistrat qui quitte sa robe, d’un acteur qui quitte son costume de théâtre, etc.
    • Aller se déshabiller dans la sacristie, au vestiaire, dans sa loge, etc.
  3. (En particulier) Quitter son habit de ville pour se mettre plus à son aise.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]