elf

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Elf, ELF

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux haut allemand einlif.

Adjectif numéral [modifier le wikicode]

elf \ɛlf\

  1. Onze.
    • Das Wort „elfengleich“ hat elf Buchstaben.
      Le mot « elfengleich » a onze lettres.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen anglais.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
elf
\ɛlf\
elves
\ɛlvz\
An elf.

elf

  1. (Fantastique) Elfe.
    • Elves were said to be very shy creatures that lived in the forests.
      On disait que les elfes étaient des créatures très timides qui vivaient dans les forêts.
  2. (Fantastique) Sylphe, sylphide.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • États-Unis : écouter « elf [ɛlf] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • elf sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Estonien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

elf \Prononciation ?\

  1. (Fantastique) Elfe.

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral [modifier le wikicode]

elf \ɛlf\

  1. Onze.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

elf \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Elfe (génie de l’air).

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,5 % des Flamands,
  • 100,0 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]