repasser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIIe siècle) De passer, avec le préfixe -re.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

repasser intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

A - intransitif:

  1. Passer de nouveau.
    • La passade consiste à mener un cheval au galop sur une ligne droite et à exécuter une demi-volte ou une demi-pirouette ordinaire à chaque extrémité de cette ligne, de manière à la parcourir plusieurs fois de suite, en passant et repassant. (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, p.245, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Le temps avait passé. Dix heures venaient de sonner à la vieille horloge comtoise dont le nombril de verre laissait voir la lentille de cuivre du balancier passer et repasser impitoyablement. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La pensée bourgeoise dit toujours au Peuple : « Croyez-moi sur parole ; ce que je vous annonce est vrai. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, de repasser par leurs chemins. » (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
  2. Revenir quelque part (personne), revenir à son origine (chose) .
    • Il me faut repasser par la gare où j’ai laissé mon léger bagage en consigne. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.3)
    • Ce domaine est repassé dans notre famille, un siècle après en être sorti sous la Révolution.
  3. (Figuré) Revenir par la pensée sur quelque chose.
    • Il repassait sans cesse sur les sujets d’affliction qu’il avait eus.

B - transitif:

  1. Traverser de nouveau.
    • Repasser la mer.
    • Il fallut repasser la rivière.
  2. Faire passer de nouveau.
    • Le même batelier qui vous a passé vous repassera.
  3. Polir de nouveau.
    • (Propre) Repasser la lime sur quelque ouvrage de fer, de cuivre, etc.
    • (Figuré) Repasser la lime sur une œuvre écrite, en vers ou en prose.
  4. Aiguiser des lames, leur donner de nouveau le taillant et le fil.
    • Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc.
  5. Passer un fer chaud sur du linge, pour le rendre plus uni, pour lui donner de bons plis et en ôter les mauvais.
    • Madame Putois, une femme de quarante-cinq ans, maigre, petite, repassait sans une goutte de sueur, boutonnée dans un vieux caraco marron. (…) [Clémence] dormait sur la besogne, la tête et le ventre comme bourrés de chiffons. Mais on la gardait quand même, car pas une ouvrière ne pouvait se flatter de repasser une chemise d'homme avec son chic. Elle avait la spécialité des chemises d'homme. (Zola, L'Assommoir, 1877)
    • Mais Clémence eût beau ajouter des commentaires dégoûtants, Gervaise continuait à repasser tranquillement une robe blanche. (Zola, ibid. )
    • Et, dans l'après-midi, tandis que les enfants dormaient dans la maison silencieuse, Zaheira s'appliqua à recoudre des boutons, à repasser des cravates, à repriser des chaussettes. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  6. (Figuré) Remettre à la teinture des étoffes n’ont pas bien pris d’abord la couleur qu’on voulait leur donner, ou qu’elles l’ont perdue avec le temps.
    • Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture.
  7. Donner un nouvel apprêt
    • Repasser des cuirs.
  8. (Sens courant) Présenter de nouveau. Repasser un plat lors d'un banquet.
    • Ce qui est fait est fait: l'Histoire ne repasse pas les plats. (Céline, D'un château l'autre, 1957)
  9. (Populaire) Faire passer discrètement.
    • Il a connu aussi un idiot, qui vendait des journaux et auquel on n'a jamais pu repasser une pièce fausse; il ne faudrait pas croire que les idiots soient plus bêtes que les autres. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace)
  10. (Figuré) Parcourir de nouveau dans sa pensée, se remettre dans l’esprit, dans la mémoire.
    • Quand je repasse dans ma mémoire tout ce qu’il a fait pour moi… — Vous ne sauriez trop repasser dans votre esprit les obligations que vous avez à cette personne.
    • (Absolument)En repassant toute sa vie, il y trouve peu de jours heureux.
    • Dans cette nuit terrible, il repassa sa vie. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  11. Répéter ce qu’on a appris par cœur, afin d’être plus sûr de sa mémoire.
    • Ce comédien repasse toujours son rôle avant d’entrer en scène.
    • Il a besoin de repasser sa leçon avant de vous la réciter.
Note[modifier | modifier le wikicode]
Aux temps composés, le verbe repasser se conjugue avec l’auxiliaire être quand il est employé intransitivement. Il se conjugue avec l’auxiliaire avoir, quand il est accompagné d’un complément d’objet direct.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]