sourire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français surrire; du latin subridere composé de ridere (« rire ») et sub- marquant l’atténuation.

Verbe[modifier]

Mauritanienne en train de sourire (1).

sourire \su.ʁiʁ\ intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Rire sans éclat, par un léger mouvement de la bouche et du visage.
    • Il m’a salué à sa manière, en portant deux doigts à sa tête et en souriant d'un air bonasse. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 133, Fischbacher, 1896)
    • Mais Jacques souriait, et il n’avait pas l’air de lui vouloir du mal. (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Les indigènes se montraient très sympathiques, aimables et complaisants ; leurs figures du type mongol caractérisé, souriaient, intelligentes et franches. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Coupé par un immense béret, son petit visage bien rasé, triangulaire et anguleux comme celui d’un fennec, souriait. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • De sa bouche lisse, Amédée souriait, repris par l’hébétude de l’enfance. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Considérer avec un peu de moquerie ou de dédain.
    • […] ; ces arbres nains qui nous font sourire nous paraîtraient de grandes merveilles si nous revenions de l'Islande, où nous ne verrons plus la moindre végétation arborescente. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.35)
  3. (Figuré) Présenter un aspect séduisant.
    • Cette affaire lui sourit beaucoup.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
sourire sourires
\su.ʁiʁ\
Le célèbre sourire de la Joconde (1).

sourire \su.ʁiʁ\ masculin

  1. Action de sourire ou son résultat.
    • On dit que tu aimes le vin et les sourires des dames plus qu’il ne sied à ton ordre, sire prêtre ; mais cela ne me regarde pas. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Ce jour-là, au moment de la séparation, spontanément, avec un sourire heureux, Yasmina lui donna un baiser, le premier... (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Ce qui me frappait le plus en lui, c'était le sourire — le plus franc, le plus engageant que j'aie jamais vu sur aucune face humaine. (Henry Miller, L'ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • (Par extension)Un soir, à l'insu du brigadier, sa fille est entrée chez l'instituteur, le sourire aux yeux, les lèvres plus rouges que ces tablettes de sucre écarlate — des coquelicots — qu'on suce contre les enrouements; […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (Figuré)Privé de tout accommodement, de ses fards, de ses sourires et de ses ruses, le vice a peu de chance de séduire la vertu la plus chancelante. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928 ; Préface de la 3e édition de 1929)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]