bordage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir border et -age

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
bordage bordages
/bɔʁ.daʒ/

bordage /bɔʁ.daʒ/ masculin

  1. Action de border.
    • Le bordage d’une robe, d’un chapeau.
  2. (Marine) Fer et acier revêtant le corps d’un bâtiment, tant à l’extérieur qu’à l'intérieur. — Note : C'est une des pièces constituant le bordé. Les bordages sont montés sur les couples (membrures) du côté extérieur par clouage ou rivetage. L'étanchéité entre chaque planche de bordé est assurée par le calfatage.
    • Les lames qui la choquaient par l'avant l'auraient inévitablement démolie. Déjà ses premiers bordages se disjoignaient, […]. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
  3. (Construction) Sorte de coffre en planches où l’on enferme le béton.
  4. (Régionalisme) (Vieilli) Habitation agricole ; métairie.
  5. (Histoire) Droit seigneurial sur une maison appelée borde, qui ne pouvait être ni donnée ni vendue ni engagée par les bordiers ou débiteurs de ce droit.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Picard[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

bordage /Prononciation ?/ masculin

  1. Chemin de hallage.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I