protection

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin protectio.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
protection protections
/pʁɔ.tɛk.sjɔ̃/

protection /pʁɔ.tɛk.sjɔ̃/ féminin

  1. Action de protéger, de défendre quelqu’un, de veiller à ce qu’il ne lui arrive pas de mal.
    • Depuis que la Gaule est privée de la protection de Rome, sa tutrice, elle est ravagée par une série d’invasions, …. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Sous les Carolingiens, les Capitulaires recommandent au Comte de veiller à la protection des orphelins; il ne s'agit en somme que de l'exercice pratique de la mainbournie royale. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.237)
    • Il serait bon encore d’invoquer la protection du grand thaumaturge vers qui des milliers et des milliers de pèlerins venaient de toutes les provinces, de toutes les nations. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Toute caravane qui entrait dans le territoire du sultan d'Ayar devait payer cette taxe, moyennant quoi elle était, théoriquement du moins, sous la protection du sultan jusqu'à ce qu'elle quitte le territoire placé sous son commandement. (Djibo Hamani, Le sultanat touareg de l'Ayar: au carrefour du Soudan et de la Berbérie, L'Harmattan, 2006, p.290)
  2. Action de prendre soin de la fortune, des intérêts de quelqu’un, de favoriser l’accroissement, le progrès de quelque chose.
    • Rechercher la protection d’un homme politique influent.
    • Sa protection ne vous manquera pas.
    • Accordez-lui protection.
    • C’est un homme qui mérite protection.
    • La protection accordée par des lois à l’industrie nationale s’oppose au système du libre-échange.
  3. (Par extension) Personne qui en protège, qui en favorise d’autres.
    • Cet homme a de puissantes protections.
    • Il compte sur ses protections.
    • Il n’a aucune protection.
  4. (Par extension) Objet qui assure la sécurité des biens ou des personnes.
    • Cette protection mobile doit recouvrir la partie extérieure de la fraise de désilage et doit rester solidaire de la machine. (Pierre Clavel, Urbain Arconte, Mise en conformité des machines mobiles agricoles et forestières, p.150, CEMAGREF, 2000, Éditions Quae, 2007)
  5. (Religion) Emploi de protecteur à la cour papale de Rome.
    • Le roi donna la protection de France à tel cardinal.
    • Le pape donna la protection des jacobins à tel cardinal.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin protectio.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

protection

  1. Protection.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]