béton

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Beton, beton, betòn, betón

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom) Attesté en ancien français, vers 1165, sous la forme betun (« mortier ») ; du latin bitumen (« bitume »).
(Verbe) Verlan de tomber.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
béton bétons
/be.tɔ̃/

béton /be.tɔ̃/ masculin

  1. Matériau de construction fabriqué grâce à un mélange de chaux ou de ciment, de sable et de gravier.
    • La plupart des portes et fenêtres des tours du château, du côté de la cour, sont couronnées par des linteaux en béton. Ces pierres factices ont beaucoup mieux résisté aux agents atmosphériques que les pierres de grès ; elles sont composées d’un mortier parfaitement dur, mêlé de cailloux concassés de la grosseur d’un œuf, et ont dû être façonnées dans des caisses de bois. […], j’ai retrouvé une assez grande quantité de ces blocs de béton dans les restaurations extérieures des murailles des Visigoths entreprises au XIIe siècle. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Ça et là, ce sont des magasins, des entrepôts, des chais, ou bien le cube de béton d'une cave coopérative, sévère comme un blockhaus. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • L'utilisation des additions minérales dans les bétons en remplacement au ciment est une pratique courante depuis de nombreuses années. (Paco Diederich, Contribution à l’étude de l’influence des propriétés des fillers calcaires sur le comportement autoplaçant du béton, thèse de doctorat de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier, 17 décembre 2012)
    • Le temps était humide, il pleuvait presque en permanence et Lozach' se demandait comment il allait pouvoir couler du béton dans ces conditions. (René Henry, Un Malouin à la Légion: Souvenirs, 2008)
  2. (Par extension) La ville, les immeubles et tours, l'environnement urbain donnant une sensation d'oppression.
    • Faut pas en vouloir aux mariolles
      Y z’ont pas eu d’éducation
      À la Cour Neuve y a pas d’école
      Y a qu’des prisons et du béton.
      (Renaud, Adieu minette)
  3. (Familier) Par métaphore, en parlant de la solidité, de la résistance ou de la dureté de quelqu'un ou de quelque chose.
    • Un contrat en béton.
    • Cet avocat, c'est du béton.
    • Ce biscuit est tout sec, c'est du béton.
    • Les fayots, c’est du vrai béton, j’ai l’estomac comme une falaise[...] (Pierre Perret, Les colonies de vacances)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

béton /be.tɔ̃/

  1. (Verlan) Tomber. Ce verbe ne s'utilise qu'à l'infinitif.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]