hausser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin altiare [1], de altus, avec un ajout de « h » initial aspiré sous l’influence du francique *hauh, *hoh (Voir l’allemand hoch).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

hausser /ʰo.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Rendre plus haut, mettre dans une situation plus haute, élever.
    • Dès sa première année de Conservatoire, la fille de théâtre se hausse à connaître par cœur toutes les crudités du langage français. (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
    • Devant lui le sergent Bellazzi, les cheveux en bataille et les yeux pleins de sommeil, alluma une allumette-bougie et la haussa pour éclairer l'intérieur : […]. (Eugenio Corti, Le cheval rouge, L'Âge d'Homme, 1997, p.217)
    • Se hausser sur la pointe des pieds.
  2. Lever, porter en haut.
    • Il avait saisi l’arbre à pleins bras, […]. À chaque effort, il se haussait d’une demi-coudée. Dans ses reins se mouvaient des souplesses de lézard ; l’écorce pétillait sous ses orteils nus ; […]. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
    • Cela se baisse et se hausse à volonté.
    • Haussez-le d’un cran.
    • (Figuré) Hausser le cœur, hausser le courage à quelqu’un : lui donner du cœur, de la fierté, lui élever le courage.
  3. Augmenter le volume sonore en parlant de la voix, du son des instruments.
    • Hausser la parole, la voix, le ton.
    • Cette guitare est montée trop bas, il faut la hausser.
  4. (Par extension) Augmenter.
    • Hausser la paie du soldat, les gages d’un domestique, les impôts.
    • Hausser la monnaie, le prix des monnaies : en augmenter la valeur numéraire.
  5. (Par extension) (Figuré) (Intransitif) (Vieilli) Se dit des choses dont la valeur, dont le prix augmente.
    • Le prix du blé, le change, les actions, ont beaucoup haussé.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • hausser les épaules : témoigner en haussant les épaules qu’une chose déplaît, qu’elle choque, et plus souvent qu’elle n’inspire que du dédain.
    Quand il dit cela, tout le monde haussa les épaules.
    Cela fait hausser les épaules.
    Il n’y a rien à répondre à cela, il n’y a qu’à hausser les épaules.
    Hausser les épaules de pitié, de mépris.
  • (Figuré) hausser le ton, (Familier) hausser d'un ton : prendre, dans ses discours, un ton de menace ou de supériorité ; élever ses prétentions.
    Loin de fléchir, il hausse le ton.
  • (Figuré) (Familier) hausser d’un cran : se dit de certaines choses qui augmentent d’une très petite quantité.
    Sa fortune, son crédit n’a pas haussé d’un cran.
  • avoir une épaule qui hausse : avoir une épaule plus haute que l’autre.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]