hauteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dérivé de haut.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hauteur hauteurs
(h aspiré)/o.tœʁ/

hauteur féminin

  1. Dimension d’un corps considéré de sa base à son sommet.
    • A condition de cuber l'épandeur en multipliant la longueur par la largeur et par la hauteur du chargement pour connaître le volume de fumier qu'il contient, il est possible d’approcher le poids de fumier chargé de 2 façons. (Comment régler son épandeur d'engrais ou de produits organiques ?, ARVALIS, 2004)
    • En général, pour qu'une personne puisse se voir en entier dans un miroir, la hauteur de celui-ci doit égaler au moins la moitié de la hauteur de la personne. (Douglas C. Giancoli, Physique générale: Ondes, optique et physique moderne, 1993, p.67)
    • Les eaux s’élevèrent à une hauteur considérable. - Les eaux atteignaient déjà la hauteur du premier étage.
  2. (En particulier) Le point le plus haut atteint par les eaux de la marée, d'une crue, d'une inondation.
    • La hauteur de la marée. - La hauteur de la crue, de l’inondation.
  3. Élévation d’un corps au-dessus de la terre ou de toute autre surface horizontale.
    • Les montagnes s'élevant à des hauteurs majestueuses formaient une espèce de cirque, d'immense amphithéâtre naturel autour du bassin qu'était la rade […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Cet oiseau, cet avion vole à une très grande hauteur. - Ce livre est placé à une telle hauteur que je ne puis y atteindre. - À la hauteur des nuages. - La hauteur des cieux.
  4. (Géométrie) Distance la plus courte d’un point à une ligne ou à un plan.
    • La hauteur d’un triangle, d’une pyramide, La longueur de la perpendiculaire abaissée du sommet sur la base.
  5. (Astronomie) Angle compris entre le plan de l’horizon et le rayon visuel mené au point du ciel que l’on veut désigner.
    • La hauteur d’un astre. - La hauteur du pôle.
  6. (Marine) Le même parallèle, dans le même degré de latitude qu'une île, qu'une ville, etc.
    • Nous étions à la hauteur de Malte, de Lisbonne. - Nous rencontrâmes un corsaire à la hauteur du cap Saint-Vincent.
  7. (Par extension) Proximité de quelque chose ou de quelqu’un.
    • Un de nos hommes, pour s'amuser, se mit à loucher et à faire des grimaces; aussitôt un des jeunes Fuégiens, dont le visage était peint tout en noir, sauf une bande blanche à la hauteur des yeux, se mit aussi à faire des grimaces et il faut avouer qu'elles étaient bien plus hideuses que celles de notre matelot. (Charles Darwin, Voyage d'un naturaliste autour du monde, traduit par Édouard Barbier, 1875, p. 221)
    • Un autocar qui descendait la rue freina soudain à notre hauteur et s'arrêta. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  8. (Musique) Nombre des vibrations émises par le son quand il se produit.
    • La hauteur musicale d’un son dépend du nombre des vibrations et indique ce nombre.
  9. Profondeur.
    • Ils jetèrent la sonde pour prendre la hauteur de la mer en cet endroit-là. - Elle avait tant de brasses de hauteur.
  10. Colline ; éminence.
    • Une promenade d’une dizaine de minutes sur la plate-forme me permet d’entrevoir les hauteurs de la frontière persane à l’extrême limite de l’horizon. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.8)
    • Les rafales d'une violence inouïe, accès de colère de Wottan ou de Thor, tombent des hauteurs en sifflant et soulèvent des tourbillons d'embruns qui sillonnent la mer. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Des hauteurs de Bon-Secours on distingue, dans la brume, la glorieuse cathédrale comme un dreadnought à l'ancre, comme une caravelle fantastique dominant une flotte enfumée. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
  11. (Au pluriel) Lieu qui est situé au-dessus.
    • Pareil à une bête tapie dans les hauteurs, le lourd rideau s'abattait, puis remontait au cintre, tandis que les duettistes venaient saluer. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
  12. (Figuré) Nature de ce qui est supérieur, éminent, d’un ordre élevé.
    • Son génie ne parvint à cette hauteur qu’après de longs efforts. - La hauteur de ses conceptions. - La hauteur d’un dessein, d’un but.
  13. (Figuré)Fierté, parole, attitude orgueilleuse. (Péjoratif) Arrogance, orgueil.
    • Rien ne pouvait être plus gracieusement majestueux que sa démarche et ses manières, si tout cela n’eût été empreint d’un air de hauteur impérieuse que l’on acquiert facilement par l’habitude d’une autorité sans contrôle. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  14. (Au pluriel) Les actions, les paroles qui marquent de l’arrogance.
    • Je ne puis supporter ses hauteurs. - Ses hauteurs ne m’imposent point. - Ses hauteurs lui ont fait beaucoup d’ennemis.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Peu d’esprits sont à la hauteur de ce grand génie.
  • être à la hauteur du siècle, (Figuré) N’être pas étranger aux connaissances, aux idées, aux opinions du temps où l’on vit, en suivre le progrès.
  • Être à la hauteur des connaissances, des idées actuelles, etc.; et cela peut s’appliquer également aux ouvrages de l’esprit.
Ce livre n’est point à la hauteur des connaissances actuelles.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]