jouir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(début xiie siècle) Du latin gaudere (« se réjouir ») devenu, en latin populaire *gaudīre.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

jouir /ʒwiʁ/ (transitif indirect ou intransitif) 2e groupe (conjugaison)

  1. Profiter d’une chose que l’on a, que l’on possède, en goûter le plaisir, l’agrément, etc.
    • Ce prologue le fatiguait, mais il ne pouvait l'écourter. L'éloquence fait partie de la fonction ; et il en avait trop complaisamment composé les périodes pour se priver de la satisfaction de s'entendre les phraser et de jouir de ces cadences étudiées. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  2. Éprouver du plaisir.
    • Jouir de l’embarras de quelqu’un, de son affliction, de sa détresse, etc.
  3. Avoir la liberté ou le temps de conférer avec quelqu’un, de l’entretenir, d’en tirer quelque service, quelque plaisir.
    • Nous jouirons de lui pendant son séjour à la campagne. - Il est si occupé que l’on ne saurait jouir de lui.
  4. Bénéficier.
    • Je ne puis pas comprendre, autrement que par un souffle de Dieu, l’inconcevable popularité dont je jouis ici. (Lamartine cité par Philippe Sollers in Éloge de l’infini, Gallimard, p. 452)
    • La Belote […] inspira même chansonniers et revuistes, et l'extraordinaire faveur dont elle jouit ne paraît guère prête de s’éteindre. (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, p.51)
  5. Avoir l’usage, la possession actuelle de quelque chose et en tirer tous les profits, tous les avantages, etc.
    • Tout Français jouira des droits civils. [...] Tout étranger jouira en France des mêmes droits civils que ceux qui sont ou seront accordés aux Français par les traités de la nation à laquelle cet étranger appartiendra. [...] L'étranger qui aura été admis par le Gouvernement à établir son dimicile en France, y jouira de tous les droits civils, tant qu'il continuera d'y résider. (Code civil des Français, Livre Premier - Des Personnes, Titre Premier - De la jouissance et de la privation des droits civils)
    • Cet homme avait un rang élevé, et jouissait d’une grande considération parmi ses frères. (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Quant au duc d'Orléans, il jouissait de peu de popularité et de peu d'influence. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • …bien que la production allemande se soit fort améliorée depuis quelques années, elle ne jouit point encore d’une très haute considération. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.356)
    • En Belgique, les chèvres étaient assez nombreuses et jouissaient d'une certaine faveur auprès des campagnards, surtout dans les pays ardennais. (Paul Diffloth, Zootechnie : Chêvres, porcs, lapins , Encyclopédie agricole J. B. Baillière, & fils, 4e éd., 1918, p.62)
    • La foule entend désormais jouir des raffinements réservés naguère à de peu nombreux privilégiés. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Ces messieurs étaient attablés autour de vichy-fraise et de vittel-cassis, innocents breuvages qui […] jouissent d'une rassurante vertu, laissant le cerveau lucide quand on se voit obligé de boire souvent et qu'on ne veut pas courir le risque de s'enivrer. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  6. (Absolument) Éprouver un vif plaisir, un orgasme, etc.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

jouir /Prononciation ?/ transitif (conjugaison)

  1. Variante de joir.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (jouir)