promenade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Promenade

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dérivé de promener avec le suffixe -ade.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
promenade promenades
/pʁɔm.nad/
La promenade du Touquet, sur la digue, dans les années 1920.

promenade /pʁɔm.nad/ féminin

  1. Action de se promener.
    • Ni les Persans ni tous les Orientaux ne savent ce que c’est que des promenades comme nous les faisons, et ils ne peuvent assez s’étonner de nous voir marcher dans une allée de jardin, puis revenir sur nos pas, et ainsi continuer deux ou trois heures. (Jean-Baptiste Tavernier, Voyages en Perse (1679), Club des Libraires de France, 1964, p. 274)
    • Le jardin des Pamplemousses est souvent pour elle et ses enfants un but de promenade matinale ; quelquefois même, pendant l’ardente saison, elle y va avec sa petite famille passer des journées entières. (Auguste Lacaussade, Note sur la promenade du Port-Louis aux Pamplemousses dans Poèmes et Paysages, 1852)
    • Tous allaient tranquillement, bienheureusement, d’un pas qui voulait s’attarder, avec le dandinement allègre et la paresse heureuse de la promenade. (Edmond et Jules de Goncourt, Germinie Lacerteux, 1865, chap. 12)
    • Donc tous les jours, de midi à deux heures, il passait devant la boutique un monsieur âgé qui s’en allait flânotant sur le trottoir comme un bon bourgeois qui fait sa petite promenade de digestion après déjeuner. (Eugène Chavette, L’Appétit vient en mangeant dans Les Petites Comédies du vice, 1875)
  2. (Militaire) Exercice de marche pour les troupes.
    • Promenade coutumière des clairons et tambours, qui ne savent où se placer et que chaque capitaine expédie au bout opposé du village. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  3. (Figuré) Itinéraire parcouru en imagination.
    • C’étaient nos vers grecs et latins traduits par Dieu lui-même en images grandioses et vivantes, une promenade à travers la poésie de sa création. (Alphonse de Lamartine, Les Confidences, Perrotin, 1849, p. 135)
    • Or le vrai rêve, cette promenade de notre pensée à travers des visions charmantes, est assurément ce qu’il y a de plus délicieux au monde ; mais il faut qu’il vienne naturellement, qu’il ne soit pas péniblement provoqué et qu’il soit accompagné d’un bien-être absolu du corps (Guy de Maupassant, Rêves, Le Gaulois, 8 juin 1882)
    • Le siècle où j’ai vécu n’aura probablement pas été le plus grand, mais il sera tenu sans doute pour le plus amusant des siècles. à moins que mes dernières années ne me réservent des peines bien cruelles, je n’aurai, en disant adieu à la vie, qu’à remercier la cause de tout bien de la charmante promenade qu’il m’a été donné d’accomplir à travers la réalité. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, Calmann-Lévy, 1883, 6e partie, chap. 5)
  4. (Familier) (Par hyperbole) Trajet aisé à accomplir.
    • Quant à la distance à parcourir, c’était une promenade en comparaison des courses que j’avais faites, et trois heures de marche nous suffirent pour atteindre le plateau. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, Revue des deux Mondes, t. 1, 1833)
    • Une quinzaine de kilomètres de Dal aux célèbres chutes, autant pour en revenir, ce n’eût été qu’une promenade pour Joël, mais il fallait ménager les forces de Hulda. (Jules Verne, Un billet de loterie, 1886, chap. 8)
  5. Lieu où l’on se promène.
    • À cinq heures et demie, cette foule nombreuse, équipages, cavaliers, piétons, sillonnait dans toute les directions le bois de Boulogne. Cette promenade unique venait d’ajouter un nouveau prestige à toutes les merveilles qui depuis quelques années en ont fait le plus beau parc du monde. (Fulgence Girard, Courses du bois de Boulogne, Le Monde illustré, 2 mai 1857)
    • Estelle regardait la ville silencieuse, entourée des grands arbres de ses promenades ; et, dans l’eau dormante de ses yeux, une rêverie souriait. (Émile Zola, Les Coquillages de M. Chabre dans Naïs Micoulin, 1884)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
promenade
/ˈpɹɑ.mɪ.ˌneid/
promenades
/ˈpɹɑ.mɪ.ˌneidz/

promenade

  1. (Lieu) Promenade, esplanade.
  2. (Soutenu) (Action) Promenade.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

  • stroll (une action)
  • walk (une action)
  • mall (un lieu dans le sens de esplanade ou promenade en français)
  • (Soutenu) esplanade (un lieu dans le sens de esplanade ou promenade en français)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

promenade

  1. (Soutenu) Se promener, faire la promenade.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

promenade

  1. Promenade.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]