entretenir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) De entre et tenir.

Verbe [modifier le wikicode]

entretenir \ɑ̃.tʁət.niʁ\ ou \ɑ̃.tʁə.tə.niʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison) (pronominal : s’entretenir)

  1. Tenir en bon état.
    • Entretenir un bâtiment, un jardin.
    • Entretenir les ponts, les chaussées, les chemins.
    • Des armes bien entretenues.
    • Une maison bien entretenue.
  2. Maintenir en un certain état une chose ou une personne.
    • Entretenir quelqu’un d’espérance, l’entretenir de belles promesses, le tromper, l’amuser en lui donnant toujours des espérances, en lui faisant beaucoup de promesses.
    • On a souvent fait remarquer que des sectaires anglais ou américains, dont l’exaltation religieuse était entretenue par les mythes apocalyptiques, n’en étaient pas moins souvent des hommes très pratiques. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, note de bas de page 165)
    • Je sors et vais m’asseoir près de leur feu […]. Nous l’entretenons parcimonieusement, allumant chaque nouveau sarment au sarment qui s’éteint, pour que le fagot suffise jusqu’au matin. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Cette île narcissique qui a plus d’une raison objective de se proclamer « de Beauté » a de tout temps entretenu avec les « autres » des rapports compliqués. — (Erik Empatz, La Corse démasquée, dans Les dossiers du Canard enchaîné, nº 60, p. 5, juillet 1996)
    • A dater de ce moment, elle commença à entretenir l'idée qu'elle avait ou allait avoir un cancer du nez ; de là, un état d’hypochondrie et de mysophobie extrême. — (Archives internationale de neurologie, des maladies héréditaires, de médecine mentale et psychosomatique, 1881, vol.1, p.610)
    • Entretenir la paix, l’amitié, la concorde. — Entretenir une correspondance avec quelqu’un, des intelligences avec l’ennemi.
    • Les bons offices entretiennent l’amitié.
  3. (En particulier) Faire subsister en fournissant les choses nécessaires.
    • Entretenir un grand train, un grand équipage, avoir beaucoup de valets, de chevaux, etc.
    • Ils allumèrent des feux qu’ils entretinrent nuit et jour, et les hommes qu’on envoyait à la corvée du bois aux environs devaient tenir les loups en respect. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 271 de l’éd. de 1921)
    • Entretenir quelqu’un de linge, de vêtements.
    • Il a de quoi s’entretenir honnêtement.
    • Il s’entretient avec ce qu’il gagne, de ce qu’il gagne.
    • Il s’entretient avec la pension que lui donne son père.
    • Je donne tant à mon domestique pour s’entretenir.
  4. (Spécialement) Pourvoir aux dépenses d’une personne avec laquelle on est en commerce de galanterie.
    • Le « gros » l’entretenait parcimonieusement de repas et de cadeaux mesquins et lui payait sa chambre, au coin de la rue Grange-Batelière. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 88)
    • Oh certes, il aurait tout abandonné dans la seconde à Dieu, sans l'ombre d'une hésitation, mais certainement pas aux hommes censés le représenter ; afin qu'ils pètent dans la soie, entretiennent sur un grand pied leurs catins ou damoiseaux, ou dilapident son argent en mangeries et en beuveries ? — (Andrea H. Japp, Les mystères de Druon de Brévaux, vol.4 :In anima vili, Flammarion, 2013, chap.1)
  5. (Par extension) Converser avec quelqu’un sur tel ou tel sujet.
    • J’ai tenu à l’entretenir de ce grave événement.
  6. (Pronominal) Se conserver, se maintenir.
    • L’union ne s’entretient pas longtemps entre personnes qui ont des intérêts contraires.
    • Parce que, formant une communauté soudée, ils se sont entretenus mutuellement dans l'illusion que les savants seraient plus forts que les militaires ? — (Frédéric Pagès, Pétards et farandoles, Le Canard enchaîné, 18 mai 2016)
  7. (Pronominal) S’exercer pour se maintenir au même degré de force, de savoir.
    • Il fait tous les jours des armes pour s’entretenir la main.
  8. (Pronominal) Converser, discuter.
    • Tandis que nous nous entretenions amicalement avec ces bonnes gens, j’observais l’heureuse disposition du dressoir, de l’évier, des tablettes, où étaient rangés les pots et les assiettes. — (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, p.93)
    • (Figuré)S’entretenir de ses propres pensées.
    • (Figuré)S’entretenir avec soi-même.
  9. (Pronominal) Se tenir, s’assujettir réciproquement.
    • Ces deux pièces de bois s’entretiennent.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]