estomac

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : estómac

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIVe siècle) Du latin stomachus (« œsophage » et, par extension, « estomac »), lui-même emprunté au grec stomakhos (στόμαχος, « œsophage »), de στόμα, stoma, « bouche ». (Vers 1220) stomac.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
estomac estomacs
\ɛs.tɔ.ma\
De haut en bas : l’œsophage, l’estomac et l’intestin grêle
Les parties de l’estomac de l’homme.
Système digestif d’une vache. m. œsophage, v. rumen ou panse, n. réticulum ou réseau, b. omasum ou feuillet, l. abomasum ou caillette, t. début des intestins.

estomac \ɛs.tɔ.ma\ masculin

  1. (Anatomie) Organe interne qui, dans le corps de l’homme ou de l’animal, est destiné à recevoir et à digérer les aliments.
    • Nous, nous attendions confiants, car nous savons que ni la trifluraline, ni la clopyralid, ni la propyzamide ne peuvent intoxiquer les animaux. Même si les lièvres avaient effectivement les estomacs remplis de colza. (Charles Briand, Ma culture biologique, Éditions Cheminements, 2001, p. 86)
    • Les ruminants ont plusieurs estomacs : le rumen, le bonnet ou réseau, le feuillet et la caillette.
    • Avoir l’estomac vide. — Avoir faim.
    • Avoir l’estomac plein. — Être rassasié.
    • Se remplir l’estomac. — Manger sans finesse.
  2. (Figuré) Symbolise le processus de digestion, la capacité à digérer.
    • Et ce pauvre hère, ragaillardi lui aussi par le thé et la bonne chère, traduit alors la reconnaissance de son estomac repu par un concert qui porte la satisfaction générale à son comble. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 32)
    • Avoir un bon estomac, avoir un estomac solide.
    • Ces viandes pèsent sur l’estomac. — Elles sont difficiles à digérer.
    • Avoir un estomac d’autruche.(Familier) Avoir une grande facilité à digérer.
  3. (Figuré) Cran, courage.
    • Avoir de l’estomac.(Familier) Avoir du cran.
  4. (Anatomie) Partie extérieure du corps qui correspond au bas de la poitrine et au haut de l’abdomen.
    • J’avais comme une barre à l’estomac, et dans le cerveau quelque chose qui me brûlait. Je fus près de défaillir. (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • […] avec cette chaleur, en pleine nuit, il porte sur le crâne, de guingois, un Borsalino beige, une chemise à pois blancs sur fond noir qui zigzague au bombé de l’estomac […] (Leïla Rezzoug, Douces Errances, L’Harmattan, 1992, p. 45)
    • En s’allongeant sur le dos, l’estomac rentré, et en tirant fort sur la fermeture Éclair, elle parvint à fermer le pantalon. (Elaine Hussey, Sweet Mama’s Café, Mosaïc, 2015, chap. 13)

Dérivés[modifier]

Expressions[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Méronymes[modifier]

(chez les ruminants)

Holonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Nom commun[modifier]

estomac masculin

  1. (Anatomie) Variante de estomach.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin stomachus.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
estomac
[estuˈmak]
estomacs
[estuˈmat͡s]

estomac [estuˈmak] (graphie normalisée) masculin

  1. (Anatomie) Estomac.

Références[modifier]