genou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin populaire *gĕnŭcŭlum, altération de gĕnĭcŭlum, « petit genou », dérivé du latin classique gĕnŭ (« genou »), mot issu d’une racine indo-européenne *gen- signifiant « articulation, angle », d’où est issu également le grec ancien γένυς, génys (« mâchoire inférieure »), ou γνάθος, gnáthos (« mâchoire »), apparenté au latin genae signifiant « joues ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
genou genoux
\ʒə.nu\

genou \ʒə.nu\ masculin

Les régions du corps du cheval (Equus caballus).
(7) bras, (8) ars, (9) coude, (10) avant-bras, (11) genou, (12) canon, (13) boulet, (14) paturon,...
  1. (Anatomie) Articulation joignant la jambe à la cuisse chez l’homme.
    • Parfois, il la priait de chanter. Alors, couché près de Yasmina, il mettait sa tête sur ses genoux et, les yeux clos, il s’abandonnait à une rêverie imprécise, très douce. (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Un livre à demi ouvert sur mes genoux croisés, je suis assis devant la cheminée, où flambe le premier feu de la saison. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Mme C…, demeurant à Einville (M.-et-M.). Depuis treize ans, douleurs rhumatismales intermittentes au genou droit. (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, p.45)
    • Les girls saluaient en ployant les genoux, ainsi que des petites filles qui font la révérence et en envoyant des baisers. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Par extension) (Sur les genoux) Giron.
    • Le curieux enfant descendit alors brusquement de cheval, arriva sur la pointe des pieds comme s’il eût craint le bruit de ses pas sur le tapis, mit un doigt entre ses petites dents, demeura dans une de ces attitudes enfantines qui n’ont tant de grâce que parce que tout en est naturel, et leva le voile de mousseline blanche qui cachait le frais visage d’une petite fille endormie sur les genoux de sa mère. (Honoré de Balzac, Une double famille, 1855)
  3. (Par extension) (Habillement) La partie du vêtement qui le couvre.
    • Non seulement, il ne porte que des sabots ou des espadrilles de toile, comme un contrebandier, mais aussi un éternel pantalon avachi, tout rapetassé au fond et aux genoux, […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Par analogie) Se dit aussi en parlant de quelques animaux quadrupèdes : articulation du carpe joignant l’avant-bras et le canon.
    • Le genou du cheval, du chameau, de l’éléphant, etc.
  5. (Par analogie) (Mécanique) Joint articulé.
  6. (Familier) Tête complètement chauve.
Note[modifier]
Seuls huit noms français en -ou ont leur pluriel en -oux au lieu de -ous : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou et ripou. Le mot chouchou hésite entre les deux pluriels chouchous et chouchoux. Voir aussi : viens mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux à ce ripou de hibou plein de poux.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Holonymes[modifier]

Méronymes[modifier]

Articulation anatomique (1) :

Holonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Giron : → voir giron

Prononciation[modifier]

  • France (Île-de-France) : écouter « genou [ʒə.nu] »
  • France  : écouter « un genou [lə ʒə.nu] »

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]