muer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin mutare.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

Une cigale qui mue.

muer /mɥe/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Changer de poil, de plumes, de peau, etc., en parlant des animaux.
    • Tandis qu'il mue, le crapaud vousse fortement le dos et porte la tête en avant; il arque les pattes antérieures plus encore que de coutume, parfois, il s'en sert pour faire tomber la peau de dessus sa tête. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
  2. Changer de voix, qui devient plus grave, en parlant des garçons dans l'adolescence.
    • Sa voix commence à muer.
    • Des oh ! oh ! s’élevaient déjà du parterre et des petites places, on sifflotait, lorsqu’une voix de jeune coq en train de muer, aux fauteuils d’orchestre, lança avec conviction : — Très chic ! (Émile Zola, Nana, 1881)
  3. (Par extension) Changer.
    • Son indifférence pour moi s’est muée en amitié.
    • Les couleurs de l’aurore muées du rose au pourpre.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • France (Paris) : écouter « muer »

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Verbe 1) Du latin mutare.
(Verbe 2) Du gaulois → voir mucier de même sens.

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

muer /Prononciation ?/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Transformer, modifier, changer.
    • Les mutacions des temps engendrent tres grandement les maladies... esquelles un seul temps de l'an est mué de sa propre nature, et aussi les autres choses selon raison. (Saint-Gille, 1362-1365)
  2. (Par extension) Changer ensemble ou séparément les rapports du métal or ou argent de la monnaie réelle à la monnaie de compte.
    • Pour avoir changié la somme de... en blancs de Savoye et grox de Bretaigne, qui se trouvent à ung paiement de 6001, avant la mutacion des monnoyes qui après furent muées. (Archives servit. Louis XI, 1473-1475)
  3. Déplacer.
    • La palle du genoil n'est pas souvent rompue mais souvent est muee (Panis, Guidon, 1478)

muer intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Changer, muter.
    • onques mais dame ne fu tant amee ne si loialment desiree come je vous aim et desir sans partir ne muer (Guillaume de Machaut, Voir)
  2. (Par extension) Changer de poil, de plumes, de peau, etc., en parlant des animaux.
    • Jehan de Millan, fauconnier monseigneur Philippe, pour faire faire la mue à muer les oiseaux dudit monseigneur Philippe, 7s. 2d. (Comptes argent. rois Fr. D.-A., 1359-1360)
  3. Changer de couleur sous l'effet d'une vive émotion.

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

muer /Prononciation ?/ transitif (conjugaison)

  1. Cacher.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle muer 1881, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg