break

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Break

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1650) De l’anglais break (« briser »), apparenté au français broyer. D’où lourde voiture à cheval destinée à briser les chevaux pour les dresser avant de les atteler.
Note : break fait partie — avec coach, sérendipité, etc. — de ces mots dont l’étymologie ne nous renseigne en rien sur le sens actuel.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
break breaks
\bʁɛk\
Un break. (sens1)
Un break. (sens 3)

break \bʁɛk\ masculin

  1. (Faux anglicisme) (Automobile) Automobile dont le coffre est agrandi en hauteur et peut généralement communiquer avec l'habitacle en baissant le dossier de la banquette arrière amovible pour augmenter le volume utile.
  2. Voiture hippomobile destinée au dressage des chevaux
  3. (Vieilli) Type de voiture hippomobile qui a un siège élevé sur le devant et deux banquettes sur le derrière, dans le sens de la longueur et se faisant face.
    • Un élégant break destiné aux dames, et conduit à grandes guides, permettait à son cocher de montrer son adresse dans les savantes manœuvres du « four in hand ». — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Au moment où les autorités prenaient place sur l’estrade qui leur avait été préparée, on vit arriver un grand break. C’était la famille Donis. — (Hector Malot, Un mariage sous le Second Empire, 1873)
    • Il fut un peu surpris de voir, stationnant sur la grande route, un immense break, dont les chevaux avaient été dételés et emmenés. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, tome 2, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 177)
    • Ils venaient nous chercher avec « le grand break » que traînaient quatre chevaux. Après le déjeuner de famille, nous nous installions sur les banquettes de cuir bleu qui sentaient la poussière et le soleil. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958, réédition Le Livre de Poche, pages 32-33)
  4. (Jazz) Courte interruption de la rythmique, de une à quelques mesures, à la fin de l'exposé d'un thème (ou d'une section de thème), pour lancer un solo.
    • […] on a dû se le passer trente ou quarante fois, à chaque fois captivés, sur le fond de la calme maîtrise de Jon Lord, par le mouvement d’envol absolu par lequel Ian Gillan passait de la parole au chant, puis du chant au cri, et ensuite revenait à la parole, immédiatement après s’ensuivait le break majestueux de Ian Paice, il est vrai que Jon Lord le soutenait avec son habituel mélange d’efficacité et de grandeur, mais quand même le break de Ian Paice était somptueux, c’était sans doute le plus beau break de l’histoire du rock, […]. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 254)
  5. (Familier) (Anglicisme) Courte pause.
    • On fait un petit break ? Je te paye le café.
  6. (Familier) (Anglicisme) Congé.
    • Après un an sans congé, je suis fatigué ; j'ai besoin de prendre un break.
  7. (Tennis) Jeu gagné par le receveur, par le joueur qui ne sert pas.
    • Le joueur a pris le service de son adversaire, il a réalisé un break.
  8. (Danse) Danse d’origine nord-américaine liée à la culture hip-hop impliquant des figures acrobatiques au sol, des poses et des balancements des jambes.

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus break figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : automobile.
(Jazz) Rupture de la section rythmique

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieil anglais brecan (« casser, briser, fracasser ; détruire ») (verbe fort de classe IV ; prétérit bræc, participe passé brocen), du proto-germanique *brekanan (cf. vieux saxon brekan, vieux frison breka, néerlandais breken, vieux haut allemand brehhan, allemand brechen, gotique 𐌱𐍂𐌹𐌺𐌰𐌽, brikan), d’une racine de l’indo-européen commun *bhreg- (« briser »). Apparenté au latin frangere (« briser ») et au français broyer.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
break
\ˈbɹeɪk\
breaks
\ˈbɹeɪks\

break \ˈbɹeɪk\

  1. Pause, repos.
  2. Vacance, séjour.
  3. (Jambe, bras) Fracture.
  4. (Musique) Break.
  5. (Argot) Donner/foutre la paix à quelqu’un ; laisser respirer/souffler.
    • Give me a break. I'm trying as hard as I can.
      Laissez-moi respirer. J’essaie aussi dur que je peux.

Dérivés[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

Temps Forme
Infinitif to break
\ˈbɹeɪk\
Présent simple,
3e pers. sing.
breaks
\ˈbɹeɪks\
Prétérit broke
\ˈbɹoʊk\ ou \ˈbɹəʊk\
Participe passé broken
\ˈbɹoʊ.kən\ ou \ˈbɹəʊ.kən\
Participe présent breaking
\ˈbɹeɪ.kɪŋ\
voir conjugaison anglaise

break \ˈbɹeɪk\ transitif, irrégulier

  1. Casser, briser, rompre.
  2. Agir contre, ne pas respecter, enfreindre.
    • To break the law.
      Enfreindre la loi.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]



Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]