sonnette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De sonner, avec le suffixe -ette.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
sonnette sonnettes
\sɔ.nɛt\

sonnette \sɔ.nɛt\ féminin

  1. Inventée en 1831 par Joseph Henry, clochette dont on se sert pour appeler ou pour avertir de sa présence.
    • La main de l'homme s'étendit vers la sonnette bien avant de pouvoir la toucher; puis il l'atteignit, l'agita violemment, …. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses,)
    • Il courut aux cordons des sonnettes, les tira de manière à les briser, après avoir fait retentir des tintements étranges. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • À la quinzième ligne, j'allais m’assoupir, quand un minuscule martel de métal piqueta la sonnette aiguë. (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, ch. II, René Bonnel, Paris, 1926)
    • A un appel de sonnette on plaçait les plats et tout ce qui était nécessaire sur un monte-charge qui s'élevait jusqu'à la salle à manger et redescendait aussitôt. (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  2. Grelot, petite boule de cuivre ou d’argent, creuse et fendue, dans laquelle il y a un petit morceau de métal qui sonne quand on l’agite.
    • Collier à sonnettes. - Sonnette de mulet. - Sonnette de vélo.
  3. (Aujourd'hui) Avertisseur sonore placé à l’entrée d’une maison ou d’un magasin pour indiquer son arrivée.
  4. (Construction) Machine dont on se sert pour enfoncer des pilotis et des pieux.
    • Lorsque , par l'effet de l'enfoncement du pieu, sa tête est parvenue un peu au-dessous du pied de la sonnette, le mouton ne peut plus l'atteindre , et alors on ne peut continuer le battage que par le moyen d'un faux pieu. (Émiland Gauthey , Construction des ponts, Œuvres de M. Gauthey, vol.2, 1813, p.264)
    • Cela rappelle je ne sais quelle occupation paisible, la « sonnette » qui devant St-Florent enfonçait à coups de masse réguliers les pieux du barrage. (Julien Gracq, Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 48)
  5. (Populaire) (Figuré) (Vieilli) Somme d'argent importante.
  6. (Police) Surnom donné au véhicule de surveillance situé au plus près de la cible à observer et devant donner l’alerte en cas de mouvement suspect.

Synonymes[modifier]

Masse qu’on élève pour enfoncer des pieux

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]