sonnette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De sonner, avec le suffixe -ette.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sonnette sonnettes
\sɔ.nɛt\

sonnette \sɔ.nɛt\ féminin

Sonnette d’église, pour le culte (2).
  1. Clochette dont on se sert pour appeler ou pour avertir de sa présence.
    • La main de l'homme s'étendit vers la sonnette bien avant de pouvoir la toucher; puis il l'atteignit, l'agita violemment, …. — (Alexandre Dumas, « La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses », dans Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • Il courut aux cordons des sonnettes, les tira de manière à les briser, après avoir fait retentir des tintements étranges. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • L’abbé ne fut pas adroit ; il feignit de ne pas la voir. Pour comble de malchance, la sonnette qu’il avait tirée timidement tinta au moins une minute, si bien que, de l’intérieur, on pouvait le croire suspendu au cordon. Aussi, quand la Parisienne fut venue ouvrir, elle ne nous offrit pas d’entrer. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 66)
    • À la quinzième ligne, j'allais m’assoupir, quand un minuscule martel de métal piqueta la sonnette aiguë. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre II)
    • A un appel de sonnette on plaçait les plats et tout ce qui était nécessaire sur un monte-charge qui s'élevait jusqu'à la salle à manger et redescendait aussitôt. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  2. Grelot, petite boule de cuivre ou d’argent, creuse et fendue, dans laquelle il y a un petit morceau de métal qui sonne quand on l’agite.
    • Collier à sonnettes. - Sonnette de mulet. - Sonnette de vélo.
    • Mme Blebé allait de groupe en groupe, laissant tinter à chaque pas son rire argentin, sans doute pour ne pas se perdre, ainsi qu’une vache qui promène sa sonnette. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 144)
    • Les cloches d’Hortes, on dirait des sonnettes pour les vaches. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 191)
  3. (Aujourd'hui) Avertisseur sonore placé à l’entrée d’une maison ou d’un magasin pour indiquer son arrivée.
  4. (Construction) Machine dont on se sert pour enfoncer des pilotis et des pieux.
    • Lorsque , par l'effet de l'enfoncement du pieu, sa tête est parvenue un peu au-dessous du pied de la sonnette, le mouton ne peut plus l'atteindre , et alors on ne peut continuer le battage que par le moyen d'un faux pieu. — (Émiland Gauthey , Construction des ponts, Œuvres de M. Gauthey, vol.2, 1813, p.264)
    • Cela rappelle je ne sais quelle occupation paisible, la « sonnette » qui devant St-Florent enfonçait à coups de masse réguliers les pieux du barrage. — (Julien Gracq, Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 48)
  5. (Populaire) (Figuré) (Vieilli) Somme d'argent importante.
  6. (Police) Surnom donné au véhicule de surveillance situé au plus près de la cible à observer et devant donner l’alerte en cas de mouvement suspect.

Synonymes[modifier le wikicode]

Masse qu’on élève pour enfoncer des pieux

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus sonnette figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]