bercer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1220) Dénominal de l’ancien français bers (« berceau »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

bercer /bɛʁ.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Remuer.
    • Bercer dans ses bras, sur ses genoux.
  2. Balancer dans un berceau.
    • Le lendemain matin, elle berçait son bébé dans la cour lorsqu’un ancien domestique de son grand-père vint la chercher. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  3. (Figuré) Avoir ouï parler souventes fois, dès son plus jeune âge.
    • J’ai moi-même gardé longtemps une sensation d’inquiétude générale […]. Elle a eu pour origine le résidu, gisant dans le tréfonds de mon être, des conversations dont ma jeunesse fut bercée. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  4. (Figuré) Amuser d’espérances fausses ou éloignées.
    • Il y a longtemps que vous me bercez de cette assurance.
    • On les berçait d’un espoir qu’on ne pouvait réaliser.
    • Bercer quelqu’un de vaines promesses.
    • (Pronominal)Se bercer d’espérances frivoles, d’idées chimériques.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

bercer /bɛʁ.se/ transitif

  1. Variante de berser.

Références[modifier | modifier le wikitexte]