essentiel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin essentialis.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin essentiel
/e.sɑ̃.sjɛl/
ou /ɛ.sɑ̃.sjɛl/
essentiels
/e.sɑ̃.sjɛl/
ou /ɛ.sɑ̃.sjɛl/
Féminin essentielle
/e.sɑ̃.sjɛl/
ou /ɛ.sɑ̃.sjɛl/
essentielles
/e.sɑ̃.sjɛl/
ou /ɛ.sɑ̃.sjɛl/

essentiel /e.sɑ̃.sjɛl/, /ɛ.sɑ̃.sjɛl/

  1. Qui appartient à l’essence, qui est de l’essence.
    • La généralité des Américains s’imaginaient la guerre d’après les campagnes limitées, avantageuses et pittoresques, qui avaient eu lieu autrefois. Ils la voyaient comme ils voyaient l’histoire, à travers une brume iridescente, désodorisée, parfumée même, qui en dissimulait discrètement les cruautés essentielles. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, p. 211, Mercure de France, 1921)
    • La raison est essentielle à l’homme.
  2. Qui est la partie la plus importante d’une chose, qui en est un élément nécessaire, indispensable.
    • Les gens qui se piquaient d’orthodoxie marxiste n’ont voulu ajouter rien d’essen­tiel à ce qu’avait écrit leur maître […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. V, La grève générale politique, 1908, p. 246)
    • Une étude plus large et plus scientifique des dialectes locaux établira que, par son origine et par ses caractères essentiels, le slovaque appartient au groupe yougoslave. (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.97)
    • Malheureusement, il n’existait aucun attachement philosophique au laïcisme et à ses valeurs de scepticisme, d’expérimentation et de tolérance, si essentielles au pluralisme politique. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
    • Le domaine médio-européen est caractérisé par quelques arbres qui y trouvent leur aire essentielle : le Charme, l’Érable plane, le Mélèze. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 90)
    • Avoir à quelqu’un des obligations essentielles, pour avoir précédemment reçu des services très importants.
  3. (Histoire naturelle) Qualifie les caractères les plus saillants qui distinguent les espèces, les genres.
  4. (Médecine) Qualifie une maladie qui ne dépend d’aucune autre.
  5. (Chimie) (Pharmacologie) Qualifie les sels qu’on extrait des végétaux ou les huiles volatiles et aromatiques qu’on obtient des plantes par la distillation.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

essentiel /e.sɑ̃.sjɛl/, /ɛ.sɑ̃.sjɛl/ masculin singulier

  1. La chose la plus importante, ce qui compte vraiment.
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d"un climat africain. (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : vie, mœurs, mentalité, 1993)
    • Voilà l’essentiel de l’affaire.
    • C’est là l’essentiel.
    • Venons à l’essentiel.
    • L’essentiel est de faire cela, est que vous le fassiez.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]