poteau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français post, du latin postis.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
poteau poteaux
/pɔ.to/
ou /po.to/

poteau /pɔ.to/ ou /po.to/ masculin

  1. Pièce de bois de charpente, posée debout.
    • Des moises doubles J pinçaient ce poteau D, reposaient sur la longrine F, mordaient les trois poteaux G, H, I, celui G étant appuyé sur le parement incliné du merlon, et venaient saisir le poteau postérieur K également incliné. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Soudain, le monstre de la guillotine nous regarda avec ses deux poteaux noirs et le couperet suspendu. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • L'ensemble du linteau, de deux poteaux d’huisserie et de l’appui E, constitue l’huisserie d'une porte ou d'une fenêtre. (Adolphe Barthélemy Devillez, Eléments de constructions civiles, 1869, p.202)
  2. Grosse et longue pièce de bois posée droit en terre et servant à divers usages.
    • Mais, cinq cents mètres après, nous nous dirigeons tous les trois vers un poteau télégraphique ; […]. (Albert Londres, L'Homme qui s'évada, p.158, Les éditions de France, 1928)
    • Planter, arracher un poteau.
    • Poteau d’exécution.
    • Des poteaux pour marquer les chemins, des poteaux indicateurs.
    • Poteau de soutènement.
    • Les clôtures de cet aéroport international sont encore faites de petits poteaux de bois reliés par un fil de fer barbelé. (Le Point)
    • Je voudrais remercier Stéphane Baillargeon d'avoir traité d'un sujet jamais abordé, celui des poteaux et des fils électriques qui pendouillent partout au Québec. Partout où c'est possible, dans les travaux de génie civil à Montréal, nous tentons de faire disparaître ces poteaux d'une autre époque. (Le Devoir, 26 octobre 2006)
  3. (Sport) Haute pièce de bois ou de fer, généralement surmontée d’un disque, qui marque le terme d'une course.
  4. (Sport) Une des deux pièces verticales du cadre d'un filet, notamment au hockey ou au football/soccer.
    • Auld a aussi vu un lancer, celui de Guillaume Latendresse en début de rencontre, heurter le poteau à sa gauche. (Le Devoir, 29 novembre 2006)
    • Sur un centre parfait venu de la gauche, Vennegoor of Hesselink plaçait une tête piquée au ras du poteau imparable… sauf pour Grégory Coupet, qui se détendait de tout son long pour détourner le ballon. (L'Express, 22 février 2006)
  5. (Sport) Coup au but frappant un des poteaux du filet au lieu d'entrer dans le but.
    • Le Wild a bombardé Huet de 21 lancers au deuxième vingt, sans compter les deux poteaux. (Le Devoir, 23 novembre 2006)
  6. (Au pluriel) (Par métonymie) Les poteaux : Le but, dans certains sports comme le hockey ou le football/soccer.
    • Alors que le prix des billets n'était pas anodin, de 160 euros derrière les poteaux pour les quatre matchs de poule du XV de France à 755 euros pour suivre les rencontres comme à la télé les pantoufles en moins, la vente de packs s'est enflammée (la billeterie à l'unité ouvrira le 9 novembre à 9 heures), dépassant le millionième billet acheté par un Auvergnat le 28 août. (Libération, 7 septembre 2006)
  7. (Argot) (Vieilli) Compagnon d'affaire ou de loisir ; pote.
    • […]. J'te demande d'être exact. Cause à ma dame qu'a ses occupations et d'un poteau à moi qui mérite d'être connu et qui sera là. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • La souris gris’ se fâche et subito presto,
      Entre la rue Didot et la rue de Vanves,
      La conne, la méchante,
      Va d’mander ma tête à ses p’tits poteaux,
      Entre la rue de Vanv’s et la rue Didot.
      (Georges Brassens, Entre La Rue Didot Et La Rue De Vanves)
  8. (Québec) (Familier) Personne de confiance qui informe les travailleurs de rue sur ce qui se passe dans la rue.
  9. (Québec) Candidat poteau : Personne mise en candidature dans une circonscription où l'on sait qu'elle n'a pratiquement aucune chance d'être élue, uniquement pour veiller à ce que le parti ait un candidat dans cette circonscription.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

    • Dans les anciens édifices, les poteaux corniers restaient à découvert et étaient ornés de sculptures peintes.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]