taxer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin taxare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

taxer /tak.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) Régler, fixer le prix des denrées, des marchandises, de quelque autre chose que ce soit.
    • On a taxé les vivres.
    • Oseriez-vous me soutenir que c’est me payer trop cher, que je vaux moins de vingt mille francs ? Que diable ! on a son amour-propre aussi ; on ne peut pas se laisser taxer trop bas non plus. (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Taxer les dépens d’un procès.
    • On a taxé ses vacations à tant.
  2. Imposer, soumettre à une taxe.
    • Les compagnies pétrolières seront taxées à hauteur de 115 millions d’euros pour financer la revalorisation du barème forfaitaire kilométrique décidée la semaine dernière par Matignon, a annoncé lundi 11 avril la ministre de l’Économie […]. (Challenges.fr, avril 2011)
  3. Accuser, qualifier.
    • En examinant avec soin, en étudiant scrupuleusement, et dans les moindres détails, les ouvrages défensifs de ces temps, on comprend ces récits d’attaques gigantesques que nous sommes trop disposés à taxer d’exagération. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • L’islam radical, […], peut conduire à une cruelle répression. Des hommes qui refusent de brider leur raison seront taxés de Satans et se verront dénier leurs droits et leur qualité d’hommes. (P. J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p. 112)
    • Harland, qui a fort bien connu Vavilov, condamne sans réserves les théories mitchouriniennes, taxe Lyssenko de charlatan et dénonce les odieuses manœuvres qui ont abouti à la révocation des principales figures de la génétique soviétique. (Joël Kotek et Dan Kotek, L’affaire Lyssenko, page 196, Éditions Complexe, 1986)
  4. (Familier) Prendre par la force ou par la menace.
    • On lui a taxé sa montre.
    • Je me disais que je n'avais qu'à m'approcher de lui, lui faire les poches, taxer le pognon et partir en sifflotant, décontracté. Il ne tenait plus sur ses jambes. (Franz Bartelt, Le Jardin du bossu, Gallimard, 2004)

se taxer pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Fixer une somme qu’on s’engage à donner pour un certain objet.
    • Tous ses amis se taxèrent pour lui venir en aide.
    • Toutes les villes se taxèrent à l’envi pour subvenir aux besoins de l’État.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]