bigot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Bigot

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif, nom 1) (XIIe siècle)[1] Apparait en français, comme terme de mépris envers les Normands (voir l’ancien français bigot), étymologie discutée :
  1. de l’anglo-saxon by God (« par Dieu »)[1] ; les jurons sont parfois substantivé pour décrire ceux qui les profèrent → voir goddam. Contre cet étymon, le fait que bi godd n’est attesté en moyen anglais qu’au XIIIe siècle.
  2. Apparenté[2] à l’italien sbigottire (« sidérer »).
  3. Apparenté[2] à l’espagnol bigote (« moustache »), à bigoudi. Voir l’italien bacchettone (« bigot »).
  4. Avec changement de suffixe, il pourrait être apparenté à bégard (« membre d'une secte chrétienne du XIIIe siècle qui refusait l'autorité de l'aristocratie et du clergé ») et béguin (« franciscain qui s’opposa, durant le Moyen Âge, à l’Église ») ; voir begart pour l’étymon et bigardie (« hypocrisie ») pour la forme en \big-\.
Il est difficile de dire si le sens moderne représente une extension du sens de l’injure envers les Normands ou est issu d'une autre racine[1].
(Nom commun 2) De bigue avec le suffixe -ot.
(Nom commun 3) De l’occitan bigot.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bigot
\bi.ɡo\
bigots
\bi.ɡo\
Féminin bigote
\bi.ɡɔt\
bigotes
\bi.ɡɔt\

bigot \bi.ɡo\ masculin

  1. Dévot de façon outrée et superstitieuse.
    • Un moine bigot.
    • Une éducation bigote.
    • Un chrétien bigot, un esprit superstitieux, un ennemi de la raison et des lumières. — (François-René de Chateaubriand, Essai sur les Révolutions, 1797)
    • Dans ces sinistres et implacables maisons, la bigoterie se peint dans les meubles, dans les gravures, dans les tableaux : le parler y est bigot, le silence est bigot et les figures sont bigotes. — (Honoré de Balzac, Une double famille, 1832)
    • C’est un cordon… Je vous jure… Oui, un cordon de scapulaire. Pourtant, elle n’était pas bigote. Des soirs, elle courait l’homme. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bigot
\bi.ɡo\
bigots
\bi.ɡo\
Féminin bigote
\bi.ɡɔt\
bigotes
\bi.ɡɔt\

bigot \bi.ɡo\ masculin

  1. (Religion) Dévot affichant une religiosité affectée.
    • Guerrier redoutable, bigot ascétique, ses traits maigres et sévères conservaient l’expression farouche du soldat, et ils étaient également remarquables par la maigreur, fruit de l’abstinence, et par l’orgueil religieux du dévot satisfait de lui-même. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Hé, face de pet ! Carrie la bigote ! crie Tommy Erbter, un petit garçon de maternelle dont Carrie est le souffre-douleur. — (Stephen King, Carrie, 1974)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bigot bigots
\bi.ɡo\

bigot \bi.ɡo\ masculin

  1. (Marine) (Vieilli) Bois troué pour passer les cordages.
    • Bigot de racage.
    • Les bigots étaient rangés selon la quantité de trous qu'ils avaient. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bigot bigots
\bi.ɡo\

bigot \bi.ɡo\ masculin

  1. (Vieilli) (Agriculture) Sorte de pioche à deux fourchons.
    • Les pluies abondantes du printemps avaient encouragé le chiendent et la traînasse. Une fois les rangs décavaillonnés, il fallait tirer l'herbe à la main, soigneusement, là où le bigot ne pouvait passer, au risque de blesser les ceps de vigne. — (Jean-Paul Malaval, Histoires de familles : Les vignerons de Chantegrêle, Omnibus, 2013, chap.5)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Île-de-France) : écouter « bigot [bi.go] »

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir bigot.

Adjectif [modifier le wikicode]

bigot \Prononciation ?\

  1. (Injurieux) Terme d’injure envers les Normands.
    • Moult ont Francheis Normans laidis
      Et de meffais et de mesdis
      Souvent lor dient reproviers,
      Et claiment bigos et draschiers
      Souvent les ont meslez au roi
      Souvent dient : Sire, pourquoi
      Ne tollez la terre as bigos ?
      — (Wace, Roman de Rou, XIIe siècle)
  2. Bigot.
    • Des bigotz ne quiers l'accointance,
      Ne loue leur oppinion.
      — (Charles d'Orléans, Ballades, XVe siècle)
    • Icelui Rebours en appelant l'abbé de Creste bigot, qui est un mot très injurieux selon le langage du pays — (XIe siècle)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français bigot.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bigot
\ˈbɪɡət\
bigots
\ˈbɪɡəts\

bigot

  1. (Religion) Bigot.
  2. (Politique) Très conservateur

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) Du latin bicornis.
(Nom 2) Du français bigot.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

bigot \Prononciation ?\ masculin

  1. Bigot, hoyau à deux dents.

Variantes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

bigot \Prononciation ?\ masculin

  1. Bigot, personne religieuse.

Variantes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]