cerner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : cèrner

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin circǐnāre (« parcourir en formant un cercle, arrondir »).

Verbe[modifier]

cerner \sɛʁ.ne\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Entourer, investir un lieu de manière à ôter toute communication, tout moyen de secours extérieur ou de fuite à ceux qui s’y trouvent.
    • Il avait cependant assisté […] à une rafle sur les quais de tous les mendigots et clochards qu'une brigade de flics avait cernés. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 79)
    • Cerner une place de guerre. Cerner un corps de troupes. Les gendarmes cernèrent la maison où il s’était réfugié.
    • Mon Dieu, en quel martyre vous m’avez condamnée à vivre, enveloppée de duplicités, environnée d’embûches, cernée de chausses-trapes. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  2. (Par extension) Faire un creux autour d’un arbre pour l’enlever avec ses racines ou pour l’entourer de bonne terre, de fumier, etc.
    • Cerner un arbre au pied.
  3. Séparer les noix vertes, de leur coque.
    • Cerner les noix pour en faire des cerneaux..
  4. Appréhender, saisir les aspects d'une idée ou le caractère d'une personne.
    • Je cerne bien le personnage.
  5. (Vieilli) Faire autour des yeux un cercle livide.
  6. (Vieilli) Couper en rond.
    • Cerner l'écorce d'un arbre.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]