coucou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Oiseau) Du latin cuculus (sens identique), sans doute basé sur l’onomatopée de son cri.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
coucou coucous
\ku.ku\
Coucou (1).
Coucou (2)
Poule coucou de Rennes.
Primula veris ou coucou (6) en fleurs.

coucou \ku.ku\ masculin

  1. (Ornithologie) Oiseau de la famille des cuculidés, qui a tiré son nom de son chant.
    • Les coucous ne font point de nid et déposent leurs œufs dans celui des autres oiseaux.
    • Sans doute, la femelle du coucou, dans le but d’assurer à son propre jeune une nourriture suffisante, détruit quelques œufs de passereaux insectivores. — (Société royale forestière de Belgique, Bulletin: Volume 24, 1921)
    • Puisque nous sommes sur le terrain philologique ou linguistique, et que nous venons de tuer un coucou, oiseau qui dans tous les pays a reçu un nom onomatopéen, nous allons voir ce que peut la différence d'oreilles. Le coucou s'appelle kounjou en chinois; kouti en tibétain; koukouchka en russe; kakou en dialecte tarantchi; pakou en ousbeg. — (Gabriel Bonvalot, De Paris au Tonkin à travers le Tibet inconnu, Éditions Olizane, 2008, p. 420)
  2. Cri de cet oiseau.
    • Le chant de ce coulicou est à peu près le même que celui du coulicou à ailes rousses, car il répète coucou d'un ton bas, quatre à six fois de suite. — (Jacques Eustache de Sève, Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle, appliquée aux arts, ..., Paris : Deterville, 1817, vol.8, p.272)
    • Des coucous résonnent dans le bois.
  3. (Élevage) Variétés de poules appréciées pour leur chair, dont le plumage rappelle celui du coucou gris.
    • Le coucou de Malines, le coucou de Rennes.
  4. Pendule, ordinairement de bois, où il y a une figure d’oiseau qui, lorsque les heures sonnent, se montre à une petite porte et imite le chant du coucou.
    • Pendule à coucou ou simplement coucou.
    • Entre deux croisées à petits carreaux était accrochée au mur une antique pendule dite coucou. — (Eugène Sue, Arthur, Journal d’un inconnu, 1839)
    • Je descendis chez le concierge. Son coucou marquait une heure du matin. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
  5. (Familier) Salut amical et familier.
    • Il n’y a qu’à la téloche que l’on voit des gens heureux et qui font coucou avec leur tête parce que leurs bras chargés de cadeaux. — (Thierry Décloitre, La vie est clandestine, Éditions Le Manuscrit, 2004, p.54)
  6. (Familier) Avion vétuste et n’inspirant pas la confiance.
    • À bord du coucou à six places qui, depuis deux heures, survole l’Amazonie, la vue est tout simplement sublime… — (Axel Gyldén, L’Express Mag, 20 juillet 2006)
  7. (Botanique) Nom commun de la primevère officinale ou primevère vraie (Primula veris), plante herbacée vivace de la famille des Primulacées.
    • Un bouquet, une botte de coucous.
  8. (Vieilli) Voiture hippomobile qui assurait le transport de passagers à la demande dans la banlieue de Paris entre 1780 et le milieu du XIXe siècle.

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Interjection [modifier le wikicode]

Invariable
coucou
\ku.ku\

coucou \ku.ku\

  1. (Langage enfantin) Cri dont les enfants se servent en jouant à cache-cache.
  2. (Familier) Salut amical et familier.
    • Coucou ! Ça va ?

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « coucou [ku.ku] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]