jurer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin jurare.

Verbe [modifier]

jurer \ʒy.ʁe\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Affirmer par serment, en prenant un dieu, ou quelqu’un, ou quelque chose à témoin.
    • Il jure son Dieu, sa foi, que…
    • (Absolument) Jurer en levant la main.
    • Jurer sur son honneur.
  2. (Souvent) Confirmer, ratifier une chose par serment ; s’engager par serment à quelque chose.
    • Jurer fidélité.
    • Jurer obéissance.
    • Vous jurez de dire la vérité.
  3. (Simplement) Assurer ou certifier une chose.
    • […] la mère Paul était rouée et profitait des pièces qu’on lui remettait de temps en temps pour jurer qu’on avait dû se tromper en la gratifiant d’un jeton de bar. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • […], et lorsque, par moments, près du clocher de Sainte-Gudule, les croassements des corneilles s'élevaient, vous eussiez juré que c'était juste au dessus de votre tête. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 97)
  4. (Religion) Blasphémer.
    • Il ne fait que jurer le nom de Dieu.
    • Jurer Dieu.
  5. (Par extension) Proférer des grossièretés.
    • J’ai horreur de l’entendre jurer.
    • Il vint à moi en jurant.
    • Il jure comme un charretier.
  6. Promettre fortement, quand même ce serait sans serment.
    • Ils se sont juré une amitié éternelle.
    • Il lui avait juré le secret.
    • Jurer fidélité à son ami.
  7. Résoudre fermement une chose.
    • Jurer la mort de quelqu’un, sa ruine.
    • Ils ont juré de le perdre.
    • Jurer une haine mortelle à quelqu’un.
    • J’ai juré qu’on ne m’y reprendrait plus.
  8. (Intransitif) Être choquant, en parlant de l’union ou du rapprochement de deux choses.
    • Le vert jure avec le bleu.
    • Des airs évaporés jurent avec des cheveux gris.
  9. (Par extension) Rendre un son discordant.
    • Un violon qui jure sous l’archet.

jurer de

  1. Croire sur des apparences
    • Elle ne parle pas ce langage, bien sûr ! Oserait-elle troquer le doux roucoulement méridional contre cette brocaille sèche, ce brocard de pierrailles qu’on jurerait de l’allemand ? Ah ! pécheresse ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Note[modifier]
  • Dans le contexte religieux, certains estiment jurer comme parfaitement synonyme de son dérivé parjurer. Par le passé l’expression « commettre le parjure » était utilisé comme synonyme de violation des dix commandements chrétiens (cf sens « jurer le nom de Dieu ») le plus souvent le meurtre, l’adultère ou le divorce.
  • En ancien français, jurer était devenu synonyme de mentir en rapport des nombreux serments d'allégeance qui furent rompus lors des différentes guerres du Moyen-Âge. Ainsi jurer allégeance n'avait plus de signification.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin jurare.

Verbe [modifier]

jurer \Prononciation ?\

  1. Jurer.
  2. Fiancer.

Références[modifier]

Anglo-normand[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin jurare.

Verbe [modifier]

jurer \Prononciation ?\

  1. Jurer.