niche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : niché

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) (1395) Apparaît avec le sens d' « enfoncement ménagé dans le mur d'une pièce pour y placer une statue ». Soit le déverbal de nicher, soit emprunté à l’italien nicchia, mais ce mot n’est attesté que depuis le quinzième siècle… Ou alors, il faudrait le faire remonter à nicchio (« coquille ») dont la plus ancienne attestation date du début du quatorzième siècle.
(Nom 2) Autre forme de nique.[1]

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
niche niches
\niʃ\
Une statue dans une niche (1)
Une niche (2) pour le chien

niche \niʃ\ féminin

  1. (Architecture) Enfoncement pratiqué dans l’épaisseur d’un mur pour y placer une statue un buste, un vase, un poêle, etc.
    • Au-dessus de la niche de la Vierge on remarque trois autres trous carrés profonds, destinés à recevoir des pièces de bois formant une forte saillie. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Dans la pénombre des couchettes où dorment les matelots, on devine une photo de famille et une niche remplie de bondieuseries. (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p.30-31)
  2. Petite cabane en bois, garnie de paille, où couche un chien de garde.
  3. (Par extension) (Commerce) Segment de marché profitable, ciblant une clientèle particulière ou concernant certains produits ; secteur préservé, souvent protégé ou réservé.
  4. (par extension) (Écologie) niche écologique; position occupée par un organisme, une population ou plus généralement une espèce dans un écosystème.

Dérivés[modifier]

Expressions[modifier]

  • être comme un saint dans sa niche, (Figuré) (Désuet) Ne pas bouger

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
niche niches
\niʃ\

niche \niʃ\ féminin

  1. (Vieilli) Petite farce ou tour visant à taquiner ou blaguer quelqu’un.
    • Nous lui jouerons tant de pièces, nous lui ferons tant de niches sur niches, que nous renverrons à Limoges M. de Pourceaugnac. (Molière, Monsieur de Pourceaugnac , I, 3. 1669)
    • Mon héros passe sa vie à m'accabler de bontés et de niches. (Voltaire, Lettre à Richelieu, 4 févr. 1771)
    • Il éclate de rire en pensant à la niche qu'il va jouer au courrier officiel en arrivant avant lui à Washington et en apportant lui-même la grande nouvelle !  (Blaise Cendrars, L'or, 1960, Folio, p. 143.)

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe nicher
Indicatif Présent je niche
il/elle/on niche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je niche
qu’il/elle/on niche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
niche

niche \niʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de nicher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de nicher.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de nicher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de nicher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de nicher.

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « niche [niʃ] »

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. « niche », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français niche.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
niche
\ˈniːʃ\
ou \ˈnɪtʃ\
niches
\ˈniː.ʃɪz\
ou \ˈnɪtʃ.ɪz\

niche \ˈniːʃ\ (Royaume-Uni) ; \ˈnɪtʃ\, \ˈniʃ\, \ˈnɪʃ\ (États-Unis)

  1. (Architecture) Niche, créneau.
    • There have always been niches for private railways in most australian colonies.
  2. (Commerce) (Biologie) Niche.

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]