cabane

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : cabané

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’occitan cabana (« cabane, chaumière »), du bas latin capanna, du gaulois (cf. breton koban (« auvent, baraque »), de cappa (cf. gallois cab « lit de camp, tente », moyen irlandais cap(p) « charrette, bière »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
cabane cabanes
\ka.ban\
Codex canadensis, p. 20, cabanes des Amérindiens du Canada (5).

cabane \ka.ban\ féminin

  1. Petite maison grossièrement construite.
    • M. Norman ordonna alors de mettre le feu à la cabane du chef et à quelques autres. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Pendant de longs siècles, la maison resta bien fragile. A peine différente d’une cabane de bois dans les forêts, bicoque de limon très souvent, elle brûlait ou elle fondait pour un rien. — (Octave Guelliot, Villages et maison des Ardennes, dans la Revue de folklore français et de folklore colonial, Librairie Larose, 1937, vol. 8, p. 188)
    • Ils avaient une maison à eux. […]. Oh ! une vraie cabane ! couverte de chaume, bâtie en pisé, fermée par des volets qui claquaient au vent ; […]. — (Émile-Ambroise Thirion, La Politique au village, p. 324, Fischbacher, 1896)
    • Deux petites cabanes apparurent sur le Cap Tobin, et le soleil, frappant dans les carreaux d’une fenêtre, nous fit croire un instant à des signaux lumineux ; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Tu n’as pas oublié que le quatrième soir, la garce t’a proposé d’acheter en viager une cabane qu’elle avait à Maisons-Laffitte. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Abri pour les animaux, poules, lapins, etc.
    • Sont-ce les Boeufs, les Chevaux, les Chiens, les Chats, les Cochons, les Anes, ou de semblables Betes que vous autres Francois nourrissez dans vos Cabanes. — (Claude Le Beau, Avantures du Sieur Claude Le Beau. Voyage curieux et nouveau parmi les Sauvages de l’Amerique septentrionale, 1738)
  3. Petit abri construit à partir de matériaux rudimentaires (bois, terre).
    • On s’est fait une cabane dans la forêt.
    • Le Castor se sert de cette queue & de ses pieds de derrière pour nager. Elle lui sert aussi de Battoir, comme je l’ai deja démontré, pour battre le mortier, ou de Truelle quand il veut se bâtir une Cabane. — (Claude Le Beau, Avantures du Sieur Claude Le Beau. Voyage curieux et nouveau parmi les Sauvages de l’Amérique septentrionale, 1738)
  4. (Argot) Prison.
    • Le jugement est tombé, il a pris 6 mois de cabane.
    • […] que si un jour ils se retrouvent en cabane, qu’ils sachent se démerder. — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre II, épisode 16 Les tuteurs, CALT / M6, 2005)
  5. Maison longue amérindienne.

Synonymes[modifier]

(4)

→ voir prison#Synonymes

Dérivés[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe cabaner
Indicatif Présent je cabane
il/elle/on cabane
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je cabane
qu’il/elle/on cabane
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
cabane

cabane \ka.ban\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cabaner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cabaner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe cabaner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe cabaner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe cabaner.

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]