plancher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) De planche. (Vers 1135) planchier.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
plancher planchers
\plɑ̃.ʃe\

plancher \plɑ̃.ʃe\ masculin

  1. (Construction) Ouvrage de charpente fait d’un assemblage de solives, recouvert de planches formant plate-forme sur l’aire d’un rez-de-chaussée, ou séparant deux étages d’un bâtiment.
    • Poser, établir les planchers d’une maison.
    • – Voilà deux ans qu’ils démolissent leur maison pour se chauffer. Tout l’hiver ils ont fait du feu avec le plancher de la salle basse, vous savez ? de ces planchers anciens qui sont comme des poutres et enfoncés dans la terre pour être protégés contre l’incendie. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 47)
  2. (Par métonymie) (En particulier) (Plus courant) Le plancher d’en bas sur lequel on marche.
    • […], mais l’eau, à l’intérieur, avait déjà atteint le niveau du plancher, et il me fallut plusieurs heures de travail aux pompes pour l’épuiser. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Plancher parqueté.
    • Plancher carrelé.
    • Frotter un plancher.
    • Un plancher ciré.
    • Il est tombé sur le plancher.
    • Le plancher s’est affaissé, enfoncé.
  3. (En particulier) (Plus rare) (Vieilli) Le plancher supérieur, le plafond.
    • Peindre les solives d’un plancher.
    • Toucher de la tête au plancher.
    • Sauter jusqu’au plancher.
    • Suspendre quelque chose au plancher.
  4. Bûcheron taillant le plancher (2.c) d’un cran de chute
    (Par analogie) (Figuré) Seuil.
    • Il a eu une peine plancher, on n'est pas près de le revoir.
  5. (Pédologie) Horizon inférieur, de perméabilité nettement plus faible que les horizons au-dessus de lui, tendant à s’opposer à l’infiltration de l’eau dans le sol.
    • Terrains neutres ou légèrement alcalins assez profonds mais mal structurés, assez lourds (argileux, ou présentant un plancher d’argile lourde à faible profondeur (50 - 55 cm).— (Jacques Becquey, Les noyers à bois, De Institut pour le développement forestier (France), 1997, page 24)
    • Lorsqu’apparaît à quelques décimètres de profondeur une couche imperméable (argile compacte, limons tassés) qui est appelée plancher, cette dernière peut entraîner la formation d’une véritable nappe au-dessus, par défaut de percolation des eaux pluviales, notamment dans une couche limoneuse, voire sableuse, sus-jacente. — (Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) Grand Est, Les milieux forestiers de la Plaine lorraine, juin 2016 → lire en ligne)
  6. (Exploitation forestière) Trait inférieur d’un cran de chute.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus plancher figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : charpente.

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

plancher \plɑ̃.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Franc-maçonnerie) Présenter en loge un travail écrit.
  2. Travailler dur sur un sujet.
    • Cet étudiant planche depuis une heure sur sa copie.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • plancher sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]