chauffeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Chauffeur

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De chauffer et -eur.
À l'origine celui qui entretenait le feu d'une machine à vapeur

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin chauffeur
/ʃo.fœʁ/
chauffeurs
/ʃo.fœʁ/
Féminin chauffeuse
/ʃo.føz/
chauffeuses
/ʃo.føz/

chauffeur /ʃo.fœʁ/ masculin (équivalent féminin : chauffeuse)

1803. La berline à vapeur de Trevithicks et son chauffeur (5).
ca. 1850. Les chauffeurs des campagnes (4).
1894. La De Dion à vapeur, disqualifiée pour la présence d'un chauffeur pour assister le conducteur (5).
  1. Celui qui conduit une automobile.
    • Parfois, il s'enfonçait subitement, se relevait, et Mademoiselle lançait au timonier ce regard dont on punit le chauffeur, en auto, qui n'a pas prévu un dos d'âne. (Jean Giraudoux, Suzanne et le Pacifique, Grasset, 1967)
  2. (Par extension) Celui qui conduit un véhicule automobile à des fins professionnelles.
    • C’est le chauffeur du président.
    • Un chauffeur de taxi.
  3. Personne qui chauffe, qui enthousiasme un public, une manifestation, une bande d’émeutiers, etc.
    • Le chauffeur de salle se charge de l’ambiance.
  4. (xviiie siècle – xixe siècle) Brigand qui brûlait la plante des pieds de ses victimes pour leur faire avouer où ils cachaient leur argent, qui sévissait surtout dans les campagnes à la fin du xviiie siècle et au début du xixe siècle.
    • […] elle était sûre de son innocence, et elle jurait ses grands dieux que l’accusation s’était fourvoyée en faisant de cet homme un brigand, un assassin, un chauffeur ! (Les contes du chalet, p. 165, Jules Gabriel Janin, 1860, M. Lévy frères)
    • […] et je possède encore dans le tiroir d'un meuble une photographie que mon ami Jean-Marc Bernard m’envoya lors de l’exécution capitale à Valence des chauffeurs de la Drôme. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, 1920)
  5. (Désuet) Celui qui était chargé d’entretenir le feu d’une forge, d’une machine à vapeur, d'une automobile à vapeur, etc.
    • Il va de soi que le même mécanicien et les mêmes chauffeurs ne pourraient faire un service de onze jours. On les remplace donc, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.5)
Note[modifier]
L’emploi féminin de ces acceptions est rare.

Synonymes[modifier]

Personne conduisant une voiture (2) :

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Personne conduisant une voiture (1) :

Professionnel de la route (2) :

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français chauffeur.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
chauffeur
/ʃoʊ.ˈfɝ/
ou /ʃəʊ.ˈfɜː/
chauffeurs
/ʃoʊ.ˈfɝz/
ou /ʃəʊ.ˈfɜːz/

chauffeur /ʃoʊ.ˈfɝ/ (États-Unis), /ʃəʊ.ˈfɜː/ (Royaume-Uni)

  1. Chauffeur de maître.

Verbe[modifier]

Temps Forme
Infinitif to chauffeur
/ʃoʊ.ˈfɝ/
Présent simple,
3e pers. sing.
chauffeurs
/ʃoʊ.ˈfɝz/
Prétérit chauffeured
/ʃoʊ.ˈfɝd/
Participe passé chauffeured
/ʃoʊ.ˈfɝd/
Participe présent chauffeuring
/ʃoʊ.ˈfɝ.ɪŋ/
voir conjugaison anglaise

chauffeur /ʃoʊ.ˈfɝ/ (États-Unis), /ʃəʊ.ˈfɜː/ (Royaume-Uni)

  1. (Intransitif) Être chauffeur de maître.
  2. (Transitif) Transporter quelqu’un comme chauffeur de maître.

Prononciation[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

chauffeur /Prononciation ?/

  1. Chauffeur.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

  • Pays-Bas : écouter « chauffeur »