frémir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : fremir

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin fremere (« faire entendre un bruit sourd, retentir, murmurer, frémir »), devenu *fremīre en latin vulgaire.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

frémir /fʁe.miʁ/ intransitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Faire entendre une succession de petits bruits, de tremblements.
    • Le vent frémit dans le feuillage. La mer frémit.
    • Tandis que le feuillage frémissait et que les joncs sifflaient. - Flaubert
  2. (Cuisine) En parlant d’un liquide, être presque en ébullition, et produire un son léger.
    • L’eau frémit dans la bouilloire.
  3. Faire entendre des vibrations.
    • Une cloche qui frémit.
  4. Être pris d’une sorte de tremblement causé par la surprise, la peur, le froid.
    • Un cheval qui frémit au bruit du canon.
  5. (Figuré) Être en proie à une vive agitation, sous l’effet de quelque sentiment, de quelque passion.
    • Frémir de colère, d’indignation, d’horreur.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]