parfum

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Parfüm, parfüm

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Déverbal de parfumer.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
parfum parfums
/paʁ.fœ̃/

parfum /paʁ.fœ̃/ masculin

  1. Odeur aromatique, agréable, plus ou moins forte, plus ou moins subtile et suave, qui s’exhale d’une substance quelconque et particulièrement des fleurs.
    • Qu’ai-je besoin de demander aux choses d’autres jouissances que celle de leur présence, c’est-à-dire leur beauté et leur parfum ? (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Un souffle de parfum qu’elle porte, une odeur d’encens et de fleurs, vient à moi, et à ce parfum qui la désigne comme un vrai nom, je la reconnais : […]. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Des racines coupées et des feuilles de betteraves, bouillant dans une marmite sur le feu, mêlaient leur parfum âcre à l’odeur de renfermé qui semblait stagner dans les encoignures. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Et chacun de me plaisanter ; ma jeunesse à son lever, mon parfum de fille fraîche, ma chair toute neuve en son premier éclat éveillaient chez les hommes de sournoises concupiscences, aiguisaient leur regard. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.32)
    • Les soirs […], quand, à l'heure du repas, maman posait la cocotte noire sur la table, la cacasse-à-cul-nu dégageait un parfum particulier. (Yanny Hureaux, Bille de chêne: Une enfance forestière, JC Lattès, 1996)
  2. (Figuré) Effet subtil et durable d’une réalité agréable.
    • Le parfum de la louange, des louanges.
  3. (Figuré) Trace diffuse, légèrement perceptible.
    • Il y a dans ce livre un parfum d’antiquité.
  4. (Cosmétologie) Produit industriel ou artisanal, extrait de certaines fleurs ou obtenus par des procédés chimiques, et dont il s’exhale une odeur agréable.
    • Ce furent les Croisades qui firent pénétrer en France l’usage des parfums : on introduisait ceux-ci sous forme de peaux odoriférantes destinées à faire des pourpoints, des ceintures, des gants. Aussi s’explique-t-on que le commerce de la parfumerie ait d’abord été aux mains des gantiers. (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924)
    • C’est le dimanche du carnaval. […] ; les jeunes aspergent les femmes de parfum. Elles répondent à coup de petites boules en celluloïd. (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, p. 163, Les éditions de France, 1928)
    • Le parfum, pour moi, ça représente ce à quoi tout homme veut accéder. [...] Le parfum pour moi, c’était une résistance. Je ne suis ni le Christ, ni Bouddha, ni sainte Thérèse d’Avila, mais je sentirai bon, je vais me moquer de l’incarnation terrestre. (Alain Lefèvre, dans George Nicholson, Alain Lefèvre, Éditions Druide, Montréal, 2012, p. 189)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Indonésien[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

parfum /Prononciation ?/

  1. Parfum.

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

parfum /ˈpɑr.fum/

  1. Parfum.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]