Wiktionnaire:Actualités/045-décembre-2018

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres langues :
English · ‎Esperanto · ‎français
Logo Wiktionnaire-Actualités.svg

Wiktionnaire:Actualités est un petit périodique mensuel sur le Wiktionnaire et les mots qui existe depuis avril 2015. Son écriture est ouverte à toutes les bonnes volontés. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir un avis lors de la publication des prochains numéros, consulter les anciens numéros et participer au brouillon de la prochaine édition. Vous pouvez lire aussi les Regards sur l’actualité de la Wikimedia. Si vous avez des commentaires, critiques ou suggestions, vous êtes les bienvenues sur la page de discussion !

Actualités - numéro 45 - décembre 2018
Photographie d’un pylône électrique.

Les Actualités, pour vous tenir au courant. Une photographie d’un pylône électrique vu d’en-dessous par Reinhold Möller, proposée à l’occasion du concours photographique de mai 2018.

Brèves

  • Le magazine Slate rapporte le mot de l’année d’après Cambridge Dictionary, qui a proposé au public de choisir entre quatre mots : nomophobia, ecocide, no-platforming et gender gap. Slate indique que la traduction française du mot le plus plébiscité, nomophobie, est encore absente des dictionnaires, alors que ce mot est défini dans le Wiktionnaire depuis 2012 !
  • En 2012, le Centre arabe de Doha avait lancé son dictionnaire historique de la langue arabe. Et c’est le 10 décembre 2018 qu’est lancé sa mise en ligne qui comprend déjà plus de 100 000 entrées, couvrant plus de 700 ans d’histoire du patrimoine linguistique arabe. Une ressource qui ravira toute personne qui s’intéresse à cette langue !
  • Le monde musical est le lieu d’une grande production… onomastique ! Chaque journée apparaissent de nouveaux artistes, de nouveaux groupes, de nouveaux morceaux. Et chacun cherche à se démarquer, notamment par son nom. Dans son numéro du 15 décembre, le quotidien français Libération a consacré un article aux mille stratégies pour choisir son nom de scène. Signé Kerill McCloskey, et intitulé Comment se faire un nom, il détaille les différentes modes onomastiques et les malentendus éventuels que peut provoquer un nom. La stratégie consistant à en ôter les voyelles nous laisse pantois, enfin… PNTS !
  • Deux demandes de bourses ont été déposées auprès de la fondation Wikimedia pour enrichir le contenu du Wiktionnaire. L’un des projets, soutenu par Modjou, vise à ajouter des mots de langues parlées en Côte d’Ivoire. L’autre proposition, de Marco Ciaramella, vise à ajouter des définitions de termes médicaux à partir d’extraction automatisée d’informations provenant de Wikipédia. Souhaitons bonne chance à ces deux projets.
Photographie d’un ruisseau.

Une autre représentation du courant. Une photographie d’eau qui coule par Trougnouf, proposée à l’occasion du concours photographique de juin 2018.

Statistiques

Du 20 novembre au 20 décembre 2018

Circle-icons-arrow-up.svg + 16 458 entrées et 181 langues modifiées pour atteindre 3 586 523 entrées et 1 095 langues avec au moins cinq entrées.

Circle-icons-typography.svg + 3 059 entrées en français pour atteindre 368 929 lemmes et 549 418 définitions.

Circle-icons-quote.svg + 1 520 citations ou exemples en français pour atteindre 364 851.

Circle-icons-speaker.svg + 6 272 prononciations (dont 1 666 pour le français) pour atteindre, au 1e janvier, 111 196 prononciations audios pour 101 langues (dont 27 511 pour le français).

Circle-icons-camera.svg + 333 médias d’illustrations (images et vidéos) dans les articles du Wiktionnaire, pour atteindre 39 835.

Treasurchest.svg + 7 thésaurus pour atteindre 538 thésaurus dans 55 langues dont 371 thésaurus en langue française ! Les nouveaux thésaurus sont sur l’informatique quantique (par Benoît Prieur), la cucurbitacée, le haricot, l’olive, le sucre, le manteau (par Stephane8888) et le développement informatique (par Psychoslave).

Circle-icons-typography-ar.svg + 8 nouvelles langues pour un total de 4 623 langues : le flamand oriental, le brabançon, le bondska, le créole guadeloupéen, le mongol classique, le gilaki, le francique oriental et le tibétain classique
Circle-icons-bar-chart.svg Les trois langues qui ont le plus avancé outre le français sont le same du Nord (+ 9 190 entrées), le breton (+ 758 entrées) et l’italien (+ 511 entrées).

Consultation et contribution

Circle-icons-trends.svg Les outils de statistiques externes donnent chaque mois la liste des pages les plus consultées et des pages modifiées par le plus de personnes.

Tanygnathus megalorynchos - Barraband.jpg La rubrique Wiktionnaire:Questions sur les mots (WT:QM) a enregistré en décembre 56 questions, contre 66 en novembre et 60 en octobre.

Nouvelles catégories

Icons8 flat mind map.svgDéveloppement de la catégorie Métiers de l’informatique en français Métiers de l’informatique en français et capture de la catégorie Expressions régulières Expressions régulières.

Dictionnaire du mois

Claude Hagège, Dictionnaire amoureux des langues, Plon-Odile Jacob, 2009, 727 p. ISBN 978-2-259-20409-5

Claude Hagège, linguiste polyglotte et actuellement professeur honoraire au Collège de France, est passionné par les langues depuis son enfance. Le Dictionnaire amoureux des langues reflète à la fois son amour sincère des langues et sa grande érudition sur des dizaines de langues de différentes familles linguistiques dont il est question dans l’ouvrage. Comme son nom l’indique, ce livre peut être considéré comme un dictionnaire et il n’est donc pas nécessaire de le lire de manière rectiligne.

L’ouvrage aborde des aspects très variés des langues ; certaines entrées décrivent de manière très pédagogique et accessible au lecteur béotien des notions de linguistique comme « agents », « composés et dérivés », « prépositions conjuguées » (cas intéressant des langues celtiques), « typologie (des langues) », …

L’amour que Claude Hagège porte aux langues transparaît très clairement dans cet ouvrage où l’on trouve des entrées telles que « beauté des langues », « musique des langues », … Il existe même une entrée « opéra : les textes et les sons » dans laquelle l’auteur tente un rapprochement entre la beauté de la musique d’opéra et les langues elle-mêmes. Par ailleurs, Claude Hagège est surtout un grand amoureux de la langue française et de son histoire ce qui permet de rencontrer au fil des pages de nombreux mots peu courants (mais néanmoins compréhensibles) qui pour certains n’étaient pas encore présents sur le Wiktionnaire (mythogramme, yidichisé, …).

Le dictionnaire comporte également de nombreuses entrées sur des langues aussi variées que le basque, le chti, les langues du Causase (avar, géorgien, …), le francique, le guarani, l’inuit, les langues juives, le marathi, le navajo, le ouolof, le peul, le romani, le quetchua, le same, le tagalog, le vietnamien, … Dans ces entrées, Claude Hagège décrit soit une partie de l’histoire de ces langues, des questions politiques attachées à ces langues ou bien des traits linguistiques « originaux ».

Compte-tenu de cet amour pour les langues et leur diversité ainsi que de leurs interactions mutuelles, on pourra s’étonner des différents passages dans lesquels l’auteur conspue l’utilisation de termes anglais notamment dans la langue française. Fin connaisseur de cette langue, Claude Hagège consacre plusieurs entrées (« langues difficiles » et « orthographe (anglaise et française) » notamment) dans lesquelles il démontre que, contrairement aux idées globalement admises étant donné que cette langue est omniprésente dans notre environnement, l’anglais est une langue qui peut être considérée comme compliquée. Parmi les étrangetés de l’anglais, l’auteur remarque que cette langue utilise le verbe faire « do », à la fois pour poser une question et pour nier. Cette particularité ne se retrouve dans aucune langue parlée en Europe (hormis certains dialectes de Suisse alémanique) ; on retrouve cependant d’autres cas de cet emploi dans plusieurs langues papoues parlées en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ce dictionnaire ravira tous les curieux des langues (néophytes ou non) par la richesse et la diversité des moyens utilisés par les diverses langues parlées sur cette planète pour exprimer le monde qui nous entoure.
— une chronique par Pamputt

En vidéo

Cette rubrique vous propose de faire une revue de vidéos sur la lexicographie, la linguistique et la langue française sorties ou découvertes ce mois-ci.

  • La chaîne Linguisticae propose une longue vidéo pour présenter l’elfique, la langue créée par Tolkien.

Les lettres claudiennes

À l’invitation du musée des Beaux-Arts de Lyon, nous étions une vingtaine ce mardi 18 décembre pour valoriser l’exposition temporaire sur l’empereur Claude, dont quelques wiktionnaristes. Ce fut l’occasion de créer quelques nouvelles entrées (rubricature, pomérial) et surtout un bon moment pour s’intéresser aux lettres claudiennes.

Car avant d’être empereur sur le tard, Claude était un lettré qui s’intéressait à la langue et qui fit des propositions pour que l’alphabet de sa langue, le latin, soit plus adapté aux sons de celle-ci. Il aurait créé trois nouvelles lettres, d’après les écrits qui nous sont parvenus… mais nous ne sommes pas encore certains de la forme de celles-ci. La mieux connue est le , un F renversé qui note le son [w] ou [ʋ], et permet de différencier l’usage de V comme voyelle et comme consonne. Elle apparaît sur des inscriptions indiquant les limites de la ville de Rome, ce qui nous assure de sa forme. Les deux autres lettres sont (pour un son entre [i] et [u]) et (pour [ps] et [bs]). Aucune de ces lettres n’a survécu à son règne et leur usage est resté très minoritaire, voire inexistant. Elles ont été intégrées néanmoins dans l’inventaire des glyphes Unicode, afin de permettre leur saisie sur des ordinateurs. Il est possible que votre machine ne possède pas de police de caractères permettant leur affichage, et vous avez donc peut-être vu quelques carrés à la place des lettres indiquées dans ce paragraphe.

L’inclusion dans Unicode implique la spécification de binômes avec les lettres minuscules et les lettres majuscules. En latin, cette différence n’existait pas, et trois caractères en minuscule ont donc été créés à cette occasion, alors qu’ils n’ont jamais été en usage ! Le Wiktionnaire décrit donc maintenant des caractères minuscules n’ayant jamais existé, qui correspondent à des lettres majuscules dont l’existence est elle-même douteuse !
— une chronique par Noé

Photographie d’animaux.

Des daims qui partent en courant. Une photographie par Tulumnes, proposée à l’occasion du concours photographique de mai 2017. Ah au fait, courant, c’est pour que courre l’an, alors bonne année !

LexiSession de décembre

Impulsées par le Fantastique groupe d’utilisateurs et d’utilisatrices de Wiktionnaire, les LexiSessions proposent des thèmes mensuels pour dynamiser l’ensemble des Wiktionnaires simultanément. Les thèmes sont suggérés en amont sur Meta et annoncés chaque mois sur la Wikidémie, l’espace principal de discussion. La LexiSession de décembre était sur la chance et la malchance et il a donné lieu à la création de deux thésaurus, sur la chance et sur la malchance.

Pour le mois de janvier, le thème est le mensonge !